Togo : la réserve de manganèse de Nayega va créer des emplois en 2020

Illustration

Le Togo pourra désormais amorcer une nouvelle phase de son développement grâce à l’exploitation de son gisement de manganèse. Au total, l’exploitation portera sur 8,5 millions de tonnes. Si les retombées économiques seront conséquentes (15,75 millions de dollars de revenus publics chaque année), celles sur le monde de l’emploi sont loin d’être négligeables. En effet,  quelques 250 emplois sont susceptibles d’être créés.

Un investissement de 12,49 millions de dollars

Selon les estimations de la SGM (Société Générale des Mines), entreprise en charge du projet, 12,49 millions de dollars seront nécessaires comme investissement. La SGM étant une succursale togolaise du groupe britannique Keras Resources. Le gisement dont l’exploitation devrait durer à peu près 11 ans, permettra d’extraire 250.000 tonnes de manganèse par an.

Compte tenu des possibles retombées, le gouvernement togolais a donc procédé à l’octroi d’un permis pour exploiter cette réserve de manganèse de Nayega. Selon les propos de Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon, ministre togolais des Mines, « l’exploitation se fera à ciel ouvert et de ce fait ne nécessite pas le déploiement d’équipements complexes ».

Les premiers essais qui se sont déroulés entre octobre 2018 et mars 2019 ont été assez concluants. Le temps de mettre en place les équipements nécessaires, le processus d’extraction du minerai devrait commencer dès le début de l’année 2020.