Togo: l’opposition et la société civile réclament un gouvernement de transition

Près de 19 organisations de la société civile et quatre partis politiques ont réclamé la mise en place d’un gouvernement de transition, au Togo.

Les 19 Organisations de défense des droits de l’Homme et de la Société civile (ODDH) et quatre partis politiques, le MRC, le Parti des Travailleurs, le Parti des Togolais et le PNP, ont appelé ce lundi 2 mars 2015, à la mise en place d’un gouvernement de transition au cours d’une conférence de presse dans la capitale togolaise, Lomé.

Plus que cinq candidats

Alors que la Présidentielle togolaise doit se tenir le 15 avril prochain, plusieurs candidats annoncés ne se sont finalement pas enregistrés dans la course au poste de chef de l’Etat. Ils sont quatre candidats qui vont affronter le Président sortant Faure Gnassingbé, sur une dizaine qui avait déclaré vouloir s’inscrire.

Les organisations réunies ce lundi « exigent le retour à la Constitution de 1992 avec l’application immédiate » de l’article 59 qui indique que « le président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois. En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats », selon Koaci.com.

Troisième mandat

Les protestataires réclament, de plus, « l’arrêt du processus électoral en cours et la mise sur pied d’un régime de transition pour prendre en charge la gestion du pays afin de mettre en œuvre les réformes ».

La fiabilité du fichier électoral utilisé pour ces élections est mise en doute par les participants qui reprochent au Président Faure Gnassingbé de se présenter pour un troisième mandat à la tête du pays, comme le lui autorise la Constitution.

Des manifestations devraient être prochainement organisées. La population est appelée à se tenir prête à descendre dans les rues en nombre.