Togo : l’invitation à dialoguer boudée par l’opposition

Le Premier ministre togolais Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu attend ce lundi les partis de l’opposition pour dialoguer. Mais, le Collectif Sauvons le Togo (CST) et quatre autres formations politiques, l’Alliance nationale pour le changement (ANC), le Comité d’action pour le renouveau (CAR), la CDPA et Obuts, ont décidé de ne pas assister à cette rencontre. Et pour cause, elles réclament toutes « un médiateur international » et la « limitation de mandats pour favoriser une alternance en 2015 ». Depuis environ un mois, CST, qui regroupe des organisations de la société civile et des partis politiques de l’opposition, multiplie les manifestations pour réclamer la démission du président Faure Essozimna Gnassingbe ainsi que le report des législatives à juin 2013.

Lire aussi :

 Togo : un tournant historique de la contestation