Togo : convoqué, le prophète Esaïe passe devant le procureur

Le prophète Esaïe a publiquement déclaré que l’ex-Premier ministre d’Eyadéma était sorti vainqueur du dernier scrutin présidentiel, selon une révélation divine. Convoqué par le Service centrale des recherches et d’investigations criminelles (SCRIC) de la Gendarmerie nationale, il sera présenté au procureur de la République.

Selon la Cour constitutionnelle, Faure Gnassingbé est celui qui a obtenu le plus de votes lors du scrutin du 22 février dernier. Pour avoir contesté les résultats du premier tour de l’élection présidentielle, Romain Kokou Dékpo, également connu sous l’appellation de prophète Esaïe, a répondu à une convocation du SCRIC.

Quelques jours plus tôt, il affirmait publiquement avoir reçu la révélation suivante : « C’est mon fils Gabriel que j’ai choisi pour conduire le peuple togolais vers la terre promise. Tous ceux qui savent qu’il est le vrai gagnant et qui jouent leur carte pour le maintien du régime seront foudroyés par la colère de Dieu ».

Quand le SCRIC veille au grain

Malgré le verdict rendu par la Cour constitutionnelle, Agbéyomé Kodjo, le candidat de la Dynamique qui a fini deuxième à l’issue de ce scrutin clame toujours qu’il est le Président démocratiquement élu par les togolais en février 2020. Convoqué puis interrogé ce lundi 14 septembre à Lomé au SCRIC de la Gendarmerie Nationale, le prophète Esaïe, quant a lui, a finalement été présenté au Procureur de la République.

Plus tôt dans l’année, au cours du mois d’avril, c’est l’arrestation de l’opposant Agbéyomé Kodjo qui avait défrayé la chronique. Elle avait d’ailleurs suscité énormément de polémique au Togo, et avait été condamnée par les évêques togolais.