Titouan Lamazou plonge dans l’Afrique des Grands Lacs


Lecture 3 min.
TITOUAN_2.jpg

Le peintre Titouan Lamazou s’est rendu en République Démocratique du Congo à plusieurs reprises depuis l’an 2000, rapportant souvent d’émouvants portraits de femmes, victimes ou actrices de leur propre histoire. Dans Ténèbres au Paradis, un album splendide consacré aux Africaines des Grands Lacs, il va plus loin dans le témoignage en multipliant les explications, les illustrations, les photographies, les rencontres. Une plongée percutante dans une région aussi riche qu’impitoyable. Un cri d’alerte.

« Ténèbres au Paradis » est un livre total. Un livre choral aussi. Un livre dialogique et ouvert. Un livre intelligent où l’art, l’histoire, la peinture, la pensée, sont autant de moyens de dire ensemble le réel, un réel terriblement complexe, rendu horriblement illisible pour que des crimes insupportables puissent y être perpétrés hors de la vue du monde.

Titouan Lamazou est venu au Congo démocratique avec amour. Il est allé vers ces femmes extraordinaires qui tiennent debout malgré les horreurs vécues, avec admiration, respect, amour.

Un livre témoignage

Et ce que lui a dicté cet amour est admirable : un livre-témoignage, explication, illumination, qui est un hommage à la fois à leur beauté et à leur courage, à leurs engagements qui durent quand le monde social autour d’elles se défait et paraît proche de l’anarchie, une anarchie destructrice, où les groupes armés rebelles et les troupes gouvernementales jouent à cache cache dans d’immenses forêts…

TITOUAN_2.jpg

Il a tout vu des pistes interminables coupant des forêts épaisses. Il a tout vu des moutonnements infinis des collines couvertes par la jungle, qui dérobe aux regards la progression des groupes armés. Il a tout vu des villages de réfugiés, tentes fragiles exposées aux intempéries comme aux attaques.

TITOUAN_3.jpg

Il a entendu les récits, relevé les massacres, écouté la narration des viols collectifs, armes de guerre et de terreur, accompagné ces femmes dans leur combat contre le SIDA, contre l’isolement, contre l’effacement de l’Etat, contre l’engagement de leurs fils…

La noblesse de chaque femme

Chez chacune d’elles, le peintre a saisi la noblesse, l’humour qui lui permet de dépasser son quotidien, l’expression ferme, qui révèle la profondeur des blessures et la capacité à les cautériser. Avec Ténèbres au Paradis, Titouan Lamazou signe un livre important, un acte fort, une oeuvre qui emporte, et qui porte.

TITOUAN_4.jpg

Au-delà de la révolte contre l’hypocrisie, la corruption, la violence et le crime, il y a cet appel sourd et obstiné à la paix, à la paix civile dans un Etat structuré. Le pari fou de la paix dans une région des Grands Lacs où trop d’intérêts divers, à la fois très proches et très lointains, profitent de l’anarchie ! Pour ces Africaines, l’enjeu des prochaines élections législatives et présidentielles congolaises, le 28 novembre 2011, c’est aussi cette paix là.

Commander le livre : Titouan LAMAZOU, Ténèbres au Paradis, Africaines des Grands Lacs, Paris, Gallimard, octobre 2011, 256 pages, 200 illustrations, 29€.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter