Tiken Jah Fakoly : « Ebola menace l’image du continent africain »

Des artistes africains tels que Tiken Jah Fakoly, Mory Kanté, Barbara Kanam, Kandia Kora, mais aussi Mokobé, étaient réunis, lundi, au siège de l’ONG Médecins Sans Frontières, à Paris, pour délivrer un message de solidarité et sensibiliser les populations face à la fièvre hémorragique Ebola. Ils ont présenté leur chanson, « Africa Stop Ebola », et montré que les Africains se mobilisent aussi contre cette maladie.

« Il faut tout faire pour stopper cette épidémie », le message du chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly est simple. Ils étaient nombreux réunis, lundi, au siège de l’ONG française Médecins Sans Frontières (MSF), pour présenter leur chanson : « Africa Stop Ebola ». Tiken Jah Fakoly, Mory Kanté, Barbara Kanam, Kandia Kora, ainsi que Mokobé, participant à cette chanson, ont délivré un message de solidarité envers les populations touchées par la maladie. Ils ont voulu montrer que les Africains se mobilisaient eux-mêmes contre cette maladie qui ternit « l’image du continent ».

Tiken Jah Fakoly explique l’origine de cette chanson :

« Les artistes ont certainement plus d’influence sur les populations », explique Claire Magone, responsable de la communication de MSF. « Chez nous, ce n’est pas facile de croire dans les politiques, c’est plus facile de croire dans les artistes », a ajouté Kandia Kora pour expliquer sa démarche. Mory Kanté estime que les artistes ont aussi leur rôle à jouer dans la lutte contre Ebola : « L’art et la culture est le chemin le plus court pour informer les villageois ».

Des couplets en langues africaines

« Nous disons aux populations de ne pas céder à la panique mais simplement de suivre les consignes de prévention », a déclaré Tiken Jah Fakoly. La chanson se veut aussi pédagogique. « Aies confiance aux docteurs », clament notamment les différents chanteurs faisant partie de ce collectif. Des messages de conseils tels que « lavez-vous régulièrement les mains » sont ainsi chantés.

La chanson a été enregistrée en deux versions. Une en français et l’autre avec des couplets en langues africaines comme le malinké, le lingala, le bambara, le soussou, pour être compris par le plus de monde possible, toucher toutes les populations infectées par le virus.

Barbara Kanam nous explique cette démarche

Le message de cette chanson se veut universel. « Nous chantons cette chanson pour informer le monde entier », clame Mory Kanté, avant de conclure : « On fera en sorte que cette maladie soit un jour un rêve ».

La chanson Africa Stop Ebola: