Tiburce Koffi : « L’opposition ne représente rien en Côte d’Ivoire »

Le journaliste et écrivain ivoirien Tiburce Koffi a de nouveau critiqué, ce lundi au micro de RFI, la décision du président du PDCI de ne pas présenter de candidat face à Alassane Ouattara pour la prochaine présidentielle.

Tiburce Koffi ne mâche pas ses mots. Sa critique est cinglante et à la hauteur de sa déception. Le journaliste et écrivain ivoirien renouvelle son refus « qu’on empêche qu’il y ait des candidats de poids en face de Ouattara », a-t-il déclaré sur les ondes de RFI. Henri Konan Bédié, le chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), allié au RDR de Alassane Ouattara, a récemment indiqué que son parti ne présenterait pas de candidat face au chef d’Etat sortant lors de la prochaine présidentielle.

« L’élection de 2015 est l’occasion de rentrer dans la normalité »

« Je ne comprends pas pourquoi le candidat Ouattara doit être en roue libre. (…) Mandela nous a donné des exemples, il n’a fait qu’un seul mandat », a plaidé Tiburce Koffi. Il vient de publier un ouvrage intitulé : « Non à l’appel de Daoukro » qui lui a coûté son poste à la direction de l’Institut national supérieur des arts et de l’action culturelle d’Abidjan (INSAAC).

Le PDCI est pour lui le seul parti qui a la capacité de s’opposer réellement au président sortant Alassane Ouattara dont le bilan est néanmoins « positif », selon lui. « Laurent Gbagbo ne peut pas être candidat il est en prison. (…) Il manque à ce parti une candidat charismatique », déclare-t-il au sujet du Front populaire ivoirien (FPI). Il poursuit : « L’opposition ne représente rien en Côte d’ivoire, elle n’y a plus rien : Financièrement elle est essoufflée, physiquement elle a peur ».

« Je ne suis pas un militant politique, je suis une intelligence critique dans mon pays. (…) Ce que je conteste à Henri Konan Bédié c’est qu’il aille étouffer les intelligences de son parti au profit d’un autre », conclut Tiburce Koffi.