Theresa May s’essaie de nouveau à quelques pas de danse au Kenya et attise la polémique

La première ministre britannique, Theresa May, prouve qu’elle n’a peur de rien. Rejoignant un groupe de scouts pour une danse traditionnelle lors de la dernière étape de sa tournée en Afrique elle s’essaie à quelques pas de danse, déchainant les réactions contradictoires au Royaume-Uni


Les mouvements de danse de Mme May sont devenus une source de plaisanteries sur les réseaux sociaux britanniques après la diffusion plus tôt cette semaine des images de sa danse avec des enfants dans une école sud-africaine.

Les réseaux sociaux ont souvent comparé ses mouvements à la danse du personnage de fiction Elaine Benes de Seinfeld, d’autres parlant plutôt de mouvements raides de type robot.


Mais elle n’a apparemment pas été troublée par ces commentaires acerbes et elle a recommencé son exercice avec quelques nouveaux mouvements.Mme May a, en effet, rejoint des scouts kenyans au campus des Nations Unies à Nairobi pour lancer une initiative visant à encourager les jeunes à lutter contre la pollution plastique à usage unique.

Lorsque Mme May a été emmenée hors du bâtiment, aux côtés de Erik Solheim, Chef de l’environnement des Nations Unies, elle a été invitée à se joindre aux scouts pour danser.

Mme May s’est moquée des critiques en plaisantant: « Je pense que les chances que Strictly Come Dancing [version britannique de Danse avec les stars] m’appelle sont minimes ». Après avoir dansé avec le leader britannique, les scouts kényans lui ont montré leurs idées inventives en réutilisant le plastique, notamment un ballon de football en sacs plastiques et la première ministre britannique a été enthousiasme.
Jeudi, Theresa May a rencontré le président kenyan, Uhuru Kenyatta, pour terminer  la dernière étape de son voyage en trois étapes en Afrique visant à renforcer les liens commerciaux entre le Royaume-Uni et le continent.