Terrorisme : les agents d’Air France visés par l’attaque du Radisson au Mali ?

L’attaque de l’hôtel Radisson de Bamako au Mali est toujours en cours. Au moins 80 otages ont été libérés, parmi lesquels des agents de la compagnie aérienne Air France. Ces agents étaient-ils la cible de cette attaque ?

Le Mali a été frappé, ce vendredi matin par une attaque, visiblement terroriste qui a visé l’hôtel Radisson de Bamako. L’assaut des forces de sécurité pour délivrer l’hôtel est en cours, mais trois personnes ont déjà perdu la vie, tandis que quatre-vingt personnes ont été libérées.

Parmi les occupants de cet hôtel de luxe, le plus huppé de la capitale malienne, des agents de la compagnie aérienne Air France, notamment des pilotes et des hôtesses, qui sont tiré d’affaire. Toutefois, le Président François Hollande a réitéré son appel à la vigilance en direction de tous les Français expatriés.

Dans une déclaration télévisée, le Président français, François Hollande, a demandé aux Français présents sur place de « prendre attache avec l’ambassade. Je demande à nos ressortissants de prendre toutes les précautions. Il ne s’agit pas que la vie s’arrête, mais il est important de penser à la sécurité ».

De son côté, un représentant du Quai d’Orsay joint par le Parisien, a indiqué que « nous sommes mobilisés à la fois à Paris, et dans notre ambassade. Nous avons appelé nos concitoyens au Mali pour leur dire de rester chez eux. L’institut et l’école française sur place ont été fermés. Une cellule de crise a été ouverte ».

Un commando avait pris d’assaut l’hôtel Radisson de Bamako, ce vendredi matin, prenant en otage quelque 170 personnes. Reste à savoir si les ressortissants français se trouvant dans cet hôtel étaient la cible des assaillants. D’autant que la France a fait l’objet d’attaques sur son sol, le 13 novembre dernier, lors d’une série d’attentats à Paris qui ont fait 129 morts et 326 blessés.