Terrorisme : le Maroc sous la menace d’une attaque au gaz sarin!

Le Maroc serait sous la menace d’une attaque au gaz sarin, après le vol en Libye d’importantes quantités de cette substance hautement toxique par les combattants de l’Etat islamique.

Selon Le360, d’importantes quantités de sarin, un gaz hautement toxique, ont été volées dans des entrepôts libyens par des combattants de l’organisation terroriste Etat islamique, avant d’être acheminées vers le grand Sahara.

Le 360 cite le quotidien Assabah qui, dans son édition de ce lundi 21 décembre 2015, indique que la menace est bien réelle. Et pour cause, d’importantes quantités de ce gaz hautement toxique, le sarin, ont été volées dans des entrepôts libyens par des combattants de l’Etat islamique, avant d’être acheminées vers le grand Sahara en passant par Tindouf. C’est ce que fait savoir Ahmed Kadhaf al-Dam, le cousin et l’ancien leader de Mouammar Kadhafi.

Assabah ajoute que l’Etat islamique a mis la main sur la totalité des stocks de sarin dont disposait la Libye. Il faut dire aussi que l’organisation terroriste a déjà utilisé des armes chimiques en Irak et en Syrie. Le gaz sarin est considéré par les instances internationales comme une arme de destruction massive, ajoutant que l’exposition à une grande quantité de ce gaz hautement toxique peut provoquer une perte de conscience, des convulsions et même une paralysie. Le sarin cible le système respiratoire et a pour spécificité de n’avoir ni couleur, ni odeur, ce qui le rend d’autant plus dangereux. Il est d’ailleurs 500 fois plus dangereux que le cyanure.

Pour sa part, Ahmed Kadhaf al-Dam prévient que l’Etat islamique a déjà usé de ce gaz, l’année dernière, comme d’une arme chimique, vraisemblablement en Irak et en Syrie, soulignant également que de nombreux pays étrangers ont bien conscience de l’utilisation de ce produit hautement toxique, mais préfèrent ne pas communiquer sur la question. L’Agence centrale de renseignement américaine (CIA) classe le sarin comme étant l’un des gaz les plus dangereux pour le système nerveux.