Tchad : ouverture du procès d’un vaste réseau de trafiquants de drogue

Six mois d’enquête auront permis de démanteler un vaste réseau de trafiquants de drogue. Dans ce réseau, se trouvent des personnes a priori insoupçonnables. Elles passeront toutes devant les autorités judiciaires, ce 26 juin 2020, jour de leur procès.

Il aura fallu une enquête minutieusement, menée six mois durant, pour venir à bout de ce réseau de trafiquants de drogue impliquant de hauts gradés de l’armée tchadienne, des agents de renseignements ainsi que d’autres personnes. Tout a commencé avec la saisie, en janvier dernier, par les douanes tchadiennes, de plus de deux-cents cartons de Tramadol, des produits psychotropes, initialement dédouanés au Cameroun comme des produits pharmaceutiques. La cargaison destinée à la Libye valait plusieurs dizaines de milliards de F CFA. Le procès s’ouvre ce vendredi pour juger les personnes impliquées, accusées de trafic de drogue, complicité de trafic et tentative de corruption.

Cette nouvelle affaire rappelle une autre concernant le même produit et qui avait, en 2019, défrayé la chronique, toujours au Tchad et avait impliqué des cadres du ministère tchadien des Affaires étrangères dont le directeur général du ministère et le directeur des Tchadiens de l’étranger. Une cargaison de Tramadol d’une valeur de près de 8 milliards de F CFA, détenue par un Tchadien, avait été arraisonnée au Bénin, en avril 2019. Les enquêtes subséquentes avaient permis d’arrêter au total, huit personnes dans cette affaire.

Cette dernière opération démontre que le réseau n’avait pas été totalement démantelé en 2019. Ce procès est peut-être pour le Tchad l’occasion de marquer un gros coup contre le trafic de drogue dans le pays et même dans la sous-région.