Tanzanie : Tundu Lissu de retour pour prendre part à la Présidentielle ?

Tundu Lisu

A trois mois de la tenue des élections générales prévues au mois d’octobre prochain, Maitre Tundu Lissu, leader du parti politique de l’opposition Chama Cha Demokratia na Maendeleo ( CHADEMA) est attendu ce lundi 27 juillet à Dar es Salam, en Tanzanie, après trois ans d’exil passé en Europe, en Belgique et en Allemagne notamment.

Blessé par balles devant sa résidence, le 7 septembre 2017, Tundu Lissu, l’un des principaux opposants du régime John Magufuli, décide de rentrer au pays après trois ans de convalescence, que son parti politique Chama Cha Demokratia appelle « exil politique ». Selon le communique signé par son parti politique, Tundu foulera ses pieds à Dar es Salam, en début de soirée, un retour qui vient sans doute, perturber les pronostics dominés généralement par les partis politiques Chama Cha Mapinduzi (CCM) du chef de l’Etat John Pombe Magufuli et le parti de l’opposition Alliance for Change and Tansparency (ATC Wazalendo) de Zita Kabwe.

Un retour sur fond de crainte !

En effet, avant l’annonce du retour de ce député déchu pour cause d’absence prolongée en juin dernier, les médias de la place ont rapporté les propos de la deuxième personnalité du parti politique Chama Cha Demokratia na Maendeleo (CHADEMA) craint pour sa sécurité, en dépit de son intention de faire le comeback. Tout en peignant un tableau sombre du climat politique qui règne en Tanzanie, Tundu Lissu a fustigé la fragilisation de l’opposition par le régime « autoritaire » de John Magufuli ainsi que l’organisation des élections « non crédibles ».

« La plus grande chose a été la souffrance indescriptible. Assassinats de dirigeants politiques, attaques contre des dirigeants et militaires, tortures, poursuites illégales de dirigeants et militants de l’opposition devant les tribunaux, avec des accusations inventées de toutes pièces. Nous avons vécu l’enfer. L’opposition en général et mon parti politique en particulier ont vécu l’enfer pendant ces cinq années », a dénoncé Tundu Lissu.

Pour l’opposant, « la question n’est pas de savoir si nous allons avoir des élections libres et équitables, nous ne l’attendons pas », ajoutant que « la question est de savoir si nous allons être en vie, si nous resterons en vie jusqu’à la fin du processus électoral. Parce que ce gouvernement est si violent, agi avec tant de violences que c’est la plus grande crainte. Aurions-nous des élections ? ». Des propos rapportés par les médias locaux.

L’opposant de 52 ans est-il de retour pour annoncer sa candidature aux élections présidentielles prévues le 28 octobre ? En tout cas, le communique signé par son parti politique laisse entendre que Tundu Lissu vient rendre hommage à l’ancien Président Benjamin William Mpaka, décédé le 23 juillet dernier. Affaire à suivre !