Tanzanie : Sophia Yusuf Abeid, marraine des enfants dans les STEM

Sophia Yusuf Abeid, ingénieure
Sophia Yusuf Abeid, ingénieure tanzanienne

Sophia Yusuf Abeid est ingénieure en électronique et télécommunications. Elle rêve d’ouvrir un hub pour encourager les enfants à s’intéresser, dès leur plus jeune âge, aux Sciences, Technologies, Ingénierie et Mathématiques (STEM).

C’est un défi noble que Sophia Yusuf Abeid compte relever. La jeune scientifique tanzanienne veut encourager les enfants à porter un intérêt particulier aux Sciences, Technologies, Ingénierie et Mathématiques (STEM). Elle justifie son pari par le fait qu’elle veuille préparer une nouvelle génération adaptée aux mutations technologiques et scientifiques . «Je compte ouvrir un STEM hub pour les enfants afin qu’ils puissent développer une passion pour la science, dès le bas âge. Car ce domaine offre plusieurs possibilités d’innovations qui peuvent changer nos vies», confie-t-elle.

En effet, le hub qu’elle compte ouvrir pourra jouer un rôle majeur dans la formation des notions basiques des STEM dans son pays. Et l’ingénieure Sophia Yusuf a des cartouches pour y arriver. Cette ingénieure n’est plus une figure à présenter dans le paysage scientifique en Afrique. En effet, elle est co-fondatrice de «Blueprint Innovations», une structure qui propose des solutions numériques. Elle est aussi la conceptrice de «File Tracking System (FTS)», un logiciel qui localise facilement les fichiers des grandes organisations. Son innovation est très utilisée par les entreprises publiques et privées en Tanzanie.

Sophia Yusuf Abeid, l’ambitieuse

Grâce aux résultats de ses travaux, elle a été la plus jeune lauréate en 2018 de l’Africa Science Week du Next Einstein Forum en Tanzanie pour les femmes émergentes dans les STEM. Une année plus tard, elle a reçu le prix «Malkia wa Nguvu» dans la catégorie science et technologie du groupe Clouds Media. Ces reconnaissances mondiales bien méritées l’ont encouragée à s’investir à fond dans les STEM. Actuellement, elle envisage de se spécialiser en Cybersécurité dans l’infrastructure Cloud. «Je me présente comme une jeune femme travailleuse qui ne recule devant rien pour atteindre ses objectifs», dit-elle.

Par ailleurs, en tant que leader, elle reste aussi engagée dans l’autonomisation de la femme. A cet effet, elle encourage les filles à s’intéresser davantage aux sciences. «Plusieurs découvertes ont été faites par des femmes. Je pense humblement que les femmes ont beaucoup à offrir au monde», indique-t-elle.

Lire : Rwanda : Annette Uwineza, une scientifique engagée dans la génétique humaine