Tabu Ley « Rochereau » sera soigné en Belgique

Le musicien congolais, également ministre provincial en charge de la Culture et des Arts, Pascal Tabu Ley « Rochereau », victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) en début de semaine, sera évacué dans un hôpital en Belgique.

Selon la Mairie de Kinshasa qui livre ce samedi cette information, Tabu Ley « Rochereau », grande vedette de la musique congolaise a été immédiatement acheminé dans une clinique de la capitale congolaise, aussitôt que la crise s’est déclenchée.

Il sera évacué « avant la fin de la semaine en cours » en Belgique, « pour bénéficier de soins plus appropriés ». « Toutefois, son état de santé n’inspire pas d’inquiétude, outre mesure », indique l’Hôtel de ville de Kinshasa.

Tabu Ley a récemment représenté la République Démocratique du Congo (RDC) au Festival mondial de musique, organisé dans la ville cubaine de Varadero, où un trophée lui a été décerné par les organisateurs pour l’ensemble de sa carrière.

« Rochereau », un monument de la musique congolaise moderne, est auteur d’une cinquantaine d’albums et de plusieurs chansons à succès telles que « Café Rio », « Maze », « Sorozo », « Mokolo nakokufa ».

Il a été le premier Congolais à jouer sur la scène de la mythique salle de spectacle de Paris, l’Olympia, en 1970.

Pae ailleurs, « Rochereau » a composé plusieurs chansons à succès pour sa compatriote, la chanteuse Mbilia Bel dont il a contribué au lancement de la carrière musicale. Il s’agit notamment de « La beauté d’une femme », « Cadence mundanda » et « Yamba ngai ».

En 2005, Tabu Ley a enregistré un album avec sa fille Mélodie, née de son union avec Mbilia Bel.