Tabu Ley : la valeur sûre

Quand Tabu Ley Rochereau se met en devoir de sortir un nouvel album, il ne laisse rien au hasard. Productions soignées, arrangements impeccables, le père de la musique congolaise actuelle prouve, avec Tempelo, qu’il a encore quelques leçons à donner à ses fils.

Tabu Ley Rochereau n’est pas de ces stars vieillissantes qui courent après une gloire passée. L’inventeur du soukouss est toujours là. Modèle de constance et de longévité, l’artiste congolais traverse les modes en gardant le même cap. Celui d’une musique à écouter et à danser, pleine de finesse et de force, nourrie d’un travail artistique sans reproche. Son dernier album, Tempelo, en est une fois de plus la preuve.

A 63 ans, Tabu Ley ne semble pas près de la retraite. Mais il prend toutefois le soin de préparer la relève en officiant sur l’album avec sa propre fille, la bien nommée Mélodie. Mêlant leurs voix sur la musique, ils partagent notamment sur la rumba,  » Keop6 « , le plaisir de travailler en famille.

Un sans faute pour les arrangements

L’artiste n’a rien perdu non plus de ses qualités d’ambianceur. Chargé d’une force contenue,  » Felly Mour  » est l’un des titres phares de l’album. Tabu Ley garde le rythme sur la braise pour ensuite libérer un chauffé qui ne devrait laisser personne de glace. On n’imagine déjà les dégâts dans les maquis (lieux festifs populaires dans les quartiers des grandes villes africaines) ou en boîtes de nuit.

Donnez lui une section cuivre, et le Kinois vous cuisinera une salsa congolaise épicée et savoureuse. Il arrivera même à y incorporer un accordéon, un instrument que l’on n’attendait pas à la fête. A noter : l’émouvant hymne à la vie,  » Bébé « , qu’il chante avec Mélodie, sur la joie simple de jeunes mariés quant à la venue au monde de leur premier enfant.

Le cru Rochereau 2003 est comme à son habitude. Nous n’en attendions pas moins de la part de l’artiste qui conserve avec Tempelo toute l’élégance de son assurance tranquille. Force de l’acoustique et talent mélomane, les arrangements, impeccables, cisèlent les productions. Quelques morceaux, manquant d’inspiration, viennent cependant ternir un album pourtant de bonne facture. Mais gageons sans crainte que vous n’en regretterez pas l’acquisition.

Tabu Ley Rochereau, Tempelo, Deux rives Production, distrib.: Next Music.

Commander l’album.

Lire aussi : La musique n’est pas seulement un show.