Survie demande à François Hollande des clarifications sur le voyage de Laurent Fabius au Gabon

L’ancien Premier ministre français Laurent Fabius, en visite à Libreville, a estimé hier que les relations entre la France et le Gabon étaient « excellentes » et souhaité « qu’elles se développent dans le futur ». L’ONG Survie a déclaré dans un communiqué qu' »en pleine campagne présidentielle de François Hollande, les déclarations de Laurent Fabius au Gabon sèment des doutes sur la volonté du Parti socialiste de rompre avec le soutien français aux dictatures africaines. Ce parti et son candidat doivent clarifier leur position à ce sujet. » (…) Si Laurent Fabius n’est pas officiellement dans l’organigramme de campagne du candidat socialiste, il a néanmoins été missionné pour préparer le programme des « cent jours » de gouvernement de François Hollande. Doit-on s’attendre à ce que François Hollande, tout comme Nicolas Sarkozy en 2007, accueille le Président du Gabon parmi les premiers chefs d’État reçus à l’Elysée et qu’il lui réserve une visite à Libreville dans les premiers mois de son mandat ? (…) A quelques semaines de l’élection présidentielle, où chaque déclaration compte, l’association Survie interpelle le Parti socialiste et son candidat François Hollande sur l’interprétation qui doit être faite des propos de Laurent Fabius et demande, s’ils n’en sont pas solidaires, une condamnation de ces propos et de cette visite à Libreville. »

Lire aussi : Le documentaire Françafrique entre dans l’histoire