SunvibzAlgeria lance trois webradios

La société SunvibzAlgeria vient de lancer un bouquet de trois nouvelles radios en ligne : Kaina Radio pour les amoureux de la musique kabyle, Wah’Raï pour les adeptes du raï et enfin Djaam, qui offre un mix oriental. Explications de Karim Choubane, directeur général de SunvibzAlgeria.

Wah’Raï, Kaina Radio et Djaam. C’est le nom des trois radios en ligne que la société SunvibzAlgeria a inaugurées il y a deux semaines et demi pour promouvoir la culture algérienne sur Internet. Si toutes les rubriques de ces webradios ne sont pas encore accessibles, la musique reste accessible 24h/24 grâce à DJ Wafik (Djaam), Dj Moe (Wah’Raï) et Juba Sid (Kaina). Karim Choubane, directeur général de SunvibzAlgeria, revient sur le concept qu’il a créé avec deux associés.

Afrik.com : Pourquoi avoir lancé trois radios différentes et non pas une seule ?

Karim Choubane :
On souhaitait lancer un bouquet pour pouvoir choisir la musique que l’on veut écouter. Wah’Raï pour le raï, Kaina pour la musique kabyle et Djaam pour les mix orientaux, les artistes algériens et du Moyen-Orient. Comme ça, les internautes peuvent aller d’une radio à l’autre selon ce qu’ils ont envie d’écouter. Il y a également Staifi Radio, en direct de Sétif, dirigée par Nabil Saoudi, qui nous a rejoint. Staifi Radio fonctionne en indépendant mais va profiter de la synergie du bouquet SunvibzAlgeria.

Afrik.com : Comment est né ce projet ?

Karim Choubane :
En toute modestie, je suis le fondateur. C’est dû à mon cursus professionnel en France. J’ai vingt ans de radio derrière moi, j’ai participé à la naissance de la bande FM et à la professionnalisation des radios privées. Mais c’est aussi parce que j’aime mon pays, l’Algérie, que j’ai pensé à ce projet. Je suis convaincu que l’Algérie est en bonne voie de développement. J’aimerai qu’à l’avenir SunvibzAlgeria puisse être une candidate sérieuse et professionnelle sur la bande FM.

Afrik.com : Quel public visez-vous pour chacune des radios ?

Karim Choubane :
On cible en priorité les jeunes, dans une tranche d’âge allant de 15 à 40 ans. On vise les Algériens. Actuellement la grande majorité des visiteurs sont algériens, mais nous n’écartons pas la diaspora ainsi que les pays comme la Tunisie et le Maroc. Nous avons à ce sujet des visiteurs marocains sur Wah’Raï. Par ailleurs, nous préparons des webradios sur des segments plus pointus, comme par exemple la musique traditionnelle chaabi.

Afrik.com : Quelle est la fréquentation sur les trois sites ?

Karim Choubane :
Je vais vous donner les fréquentations exactes pour la période du 10 au 16 août. Pour Wah’Raï, nous avons 510,67 visiteurs uniques, en moyenne, par jour. Pour Djaam, 413,67 et pour Kaina, 385,17.

Afrik.com : Payez-vous des droits d’auteur ?

Karim Choubane :
Pour le moment, nous n’en payons pas. Nous verrons à l’avenir avec les artistes. Mais je tiens à préciser, et c’est important, qu’aucun téléchargement de musique gratuite n’est et ne sera possible sur aucun des trois sites. Nous allons être en négociation avec l’office national des droits d’auteurs algériens et les éditeurs de musique algériens via notre partenaire Djaweb.

Afrik.com : Comment gérez-vous la diffusion en direct ?

Karim Choubane :
C’est grâce à mon expérience en radio. Nous avons des logiciels de programmation qui nous permettent de diffuser en direct et 24h/24.

Afrik.com : Actuellement, on peut écouter en continu les trois radios mais les rubriques ne sont pas encore accessibles. Pouvez-vous donner une date de mise en ligne complète?

Karim Choubane :
Tous les services seront disponible fin octobre 2007. Nos directeurs d’antenne vont, à la rentrée, lancer une campagne de recrutement pour des animateurs. Nous allons installer des nouvelles émissions, les animateurs vont rentrer dans un système collaboratif. Ils réalisent leurs émissions depuis leur ville et les envoient à la radio qui correspond. Nous envisageons de réaliser des interviews d’artistes, des retransmissions en direct de concerts et nous avons aussi un projet d’émission matinale, le « Morning de l’Algérie » entre 6h et 9h.

Afrik.com : Concernant le financement, comment cela se passe-t-il ?

Karim Choubane :
Nous sommes trois associés, Mustapha Zekri, Willy Girier et moi-même. Nous avons tous les trois participé au financement du projet et nous avons également un partenaire, Djaweb Algérie.

Afrik.com : Pour finir, quels sont vos objectifs ?

Karim Choubane :
En terme d’audience, on souhaiterait atteindre 20 000 à 30 000 visites par jour. On voudrait participer à des lancements de services interactifs en collaboration avec des partenaires dans le domaine de la musique, de la radio et des nouvelles technologies d’information et de communication.

Visiter les sites de :

Wah’Raï

Kaina Radio

Djaam