Suède : un jeune Erythréen reconnaît le double meurtre dans le magasin Ikéa

Le principal suspect dans l’assassinat de deux personnes dans un magasin Ikéa en Suède ce lundi, un jeune Érythréen, a reconnu ce jeudi les faits après être sorti du coma à la suite de la blessure qu’il s’était infligé.

Le jeune Erythréen de 35 ans soupçonné d’être l’auteur des coups de couteaux mortels portés à deux individus dans le magasin Ikéa en Suède ce lundi est sorti du coma ce jeudi. Il a immédiatement reconnu les faits. La justice suédoise a ordonné son incarcération. Il est ainsi poursuivi pour homicides volontaires

On n’en sait un peu plus sur l’attaque dans un magasin Ikéa en Suède, trois jours après. Selon les images de vidéo surveillance du magasin, le meurtrier, un Erythréen âgé de 35 ans qui a été retrouvé grièvement blessé sur les lieux, tentait de se suicider. Les enquêtes ont appris, ce mercredi, que ce jeune homme faisait l’objet d’un arrêté d’expulsion. Les images de vidéo surveillance montrent le jeune homme un couteau à la main, porter deux coups mortels à deux clients, une femme et son fils venus faire du shopping à Ikéa. L’attaque prend fin lorsque l’Erythréen se poignarde au ventre. Hospitalisé, il n’a pas pu être entendu par les policiers. Le parquet a déclaré, mercredi, que les policiers détenaient un homme de 23 ans originaire d’Erythrée qui serait lié à l’attaque. Une accusation que nie le principal intéressé.

Selon plusieurs médias suédois, au moment des faits, le jeune homme de 35 ans était sous le coup d’une expulsion vers l’Italie. La veille, il s’était rendu à l’Agence des migrations de la ville de Västeras pour discuter de son dossier. Une annonce qui l’aurait mis dans tous ses états et forcé à commettre le pire.

La Suède accueille une communauté de quelque 18 000 immigrés érythréens qui ont fui un régime dictatorial et la pauvreté. Ils sont 11 500 à avoir déposé un dossier de demande d’asile, en 2014. Depuis le début de l’année, près de 4 200 demandes d’asile ont été enregistrées en Suède.