Soudan : les combats au Darfour s’invitent dans la capitale


Lecture 2 min.
Eléments armés au Darfour
De éléments armés au Darfour (Soudan)

La ville d’El Geneina, capitale du Darfour occidental, a été le théâtre de violents affrontements, ce lundi 25 avril. Au début du mois, dix-huit personnes avaient déjà été tuées dans cette partie du pays, au cours d’affrontements entre tribus.

Après un week-end macabre, ponctué de combats qui ont débuté vendredi avec une dizaine de morts enregistrés, et un bilan record en termes de décès et de blessés dénombrés dimanche, les affrontements armés se sont poursuivis ce lundi. Les heurts se sont propagés à l’agglomération principale de l’Ouest du Soudan, dans la partie occidentale de la capitale du Darfour. Les combats opposeraient des membres des milices Janjaweed et des groupes rebelles.

Tout a commencé jeudi, lorsqu’une altercation a opposé des membres de différentes tribus. Deux morts et la situation s’est aggravée vendredi avec une attaque des milices Janjaweed contre la ville de Kreinik, non loin d’El Geneina. Un second assaut lancé le dimanche a fait au moins 168 morts et 98 blessés, selon un bilan établi par le Comité de coordination pour les réfugiés et les personnes déplacées. Lequel bilan était attendu pour s’alourdir.

C’est par la suite que les combats se sont étendus vers El Geneina, où des coups de feu ont été entendus depuis le coucher du soleil de ce 25 avril, obligeant les populations à rester cloitrées chez elles. Les syndicats de médecins ont rapporté que le principal hôpital de la ville a été attaqué, quatre personnes ont été tuées lors des échauffourées.

A lire : Soudan : au moins 168 personnes tuées dans des violences au Darfour

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter