Soudan: huit mannequins condamnés pour avoir défilé

La justice soudanaise a condamné mercredi huit mannequins amateurs jugés coupables d’indécence pour avoir participé en juin au premier défilé de mode mixte à Khartoum. Mais les 40 coups de fouet prévus par la loi n’ont pas été requis. Le juge Sadig Abakar Adam, de la cour criminelle de Khartoum-Centre, les a condamnés à une amende de 200 livres soudanaises chacun, soit 50 euros. L’article 152 de ce code imposé en 1991, deux ans après le coup d’Etat du général Omar El-Béchir soutenu par les islamistes, prévoit une peine de 40 coups de fouet ou une amende de 200 livres soudanaises contre quiconque porte un vêtement ou a un comportement en public jugés indécents, rapporte l’AFP.