Soudan du Sud : quatre proches de Riek Machar libérés

A la demande du gouvernement, la justice sud-soudanaise a libéré vendredi, quatre ex-dignitaires du régime proches de l’ancien Vice-président Riek Machar.

A la demande du gouvernement, la justice sud-soudanaise a libéré vendredi, quatre ex-dignitaires du régime proches de l’ancien Vice-président Riek Machar.

L’AFP indique l’ex-secrétaire général du SPLM (parti au pouvoir) Pagan Amum, l’ex-ministre de la Sécurité nationale Oyai Deng Ajak, l’ex-ambassadeur à Washington Ezekiel Lol Gatkuoh et l’ancien vice-ministre de la Défense Majak D’Agoot, quatre proche de Riek Machar, avaient été arrêtés mi-décembre, aux premières heures des combats entre troupes rivales au sein de l’armée sud-soudanaise.

« Considérant la requête du ministre de la Justice, la Cour ordonne l’arrêt de la procédure criminelle contre les accusés ». C’est ce qu’a déclaré le juge présidant l’audience qui a eu lieu à Juba. De son côté, le Président Salva Kiir indique avoir fait « arrêter cette procédure pour l’intérêt de la paix (…). Même si nous les avions pendus, cela n’aurait pas contrebalancé la mort de ceux tués ».

En outre, les poursuites contre sept autres figures politiques, écrouées également en mi-décembre, ont été arrêtées. Par contre, la traque contre Riek Machar et deux de ses partisans, à savoir Taban Deng Gai, ex-gouverneur de l’Etat pétrolifère d’Unité (nord), et Alfred Lado Gore, ex-ministre de l’Environnement, ancien conseiller du Président Kiir continuent, relève l’AFP.

Salva Kiir a appelé les accusés libérés à « coopérer » en vue de la réconciliation. Le Président a en outre précisé qu’ils ne devaient pas quitter le territoire national, indiquant que la procédure judiciaire pouvait être relancée.