Sonikem : un chanteur entre Jazz et Hip-Hop

so.jpg

DJ, rappeur, compositeur, auteur, Sonikem a plusieurs casquettes. Pour son premier album baptisé « Présentation » à paraître lundi prochain, cet artiste nous emmène aux quatre coins du monde : jazz, hip-hop salsa, reggae et rythmes africains. Une musique surprenante orchestrée par un compositeur de talent. Ce jeune artiste est en concert, ce vendredi, pour la première fois sur la scène Bastille, à Paris. Interview.

so.jpgSonikem est avant tout un DJ. Sur scène, il troque ses platines contre des musiciens : contrebassiste, saxophoniste, tromboniste…tous présents pour un spectacle entre jazz et hip-hop. Cet artiste né d’un père camerounais et d’une mère béninoise se permet toutefois quelques escales en mariant des rythmes africains, jazz, salsa, reggae et chansons engagées pour le plus surprenant des mariages. Sonikem signe un premier album, « Présentation » plein de promesses qu’il doit présenter, ce vendredi, lors d’un concert à la Scène Bastille. L’occasion pour Afrik d’interviewer cet artiste de talent.

Afrik.com : Quel est votre parcours musical ?

Sonikem :
Il y a dix ans, je me suis mis au rap. J’ai monté deux groupes lorsque j’étais au collège et au lycée. Je cherchais un moyen de m’exprimer. Je me suis rendu compte que pour devenir rappeur, il fallait avoir des réseaux, j’ai donc laissé tomber. J’ai commencé à mixer dans mon coin. Chemin faisant j’ai rencontré lors d’un tremplin de jeunes talents plusieurs artistes d’univers différents qui m’ont fait découvrir différentes musiques comme le reggae, la salsa…

Afrik.com : Vous êtes accompagné sur scène par des musiciens de jazz. Pourquoi ce choix ?

Sonikem :
Il y a deux ans, j’ai fait la connaissance d’un contrebassiste qui cherchait à monter un groupe, je me suis immédiatement insérer dans le projet. J’ai toujours aimé le jazz, donc travailler avec des saxophonistes, des trompettistes de talent était pour moi inespéré. Vous savez, il est très dur de trouver des gens qui ont la même sensibilité artistique.

Afrik.com : Comment définiriez-vous votre style musical ?

Sonikem :
S’il fallait le définir, je dirais du hip-hop car c’est un style qui regroupe plusieurs sons comme le jazz. C’est exactement ce que je fais. Je suis dans la recherche des sons. J’essaye d’intégrer des musiques différentes avec des lyrics de rappeur. Je chante aussi bien des chansons engagées que festives. Mon style est ouvert.

Afrik.com : D’où proviennent vos influences ?

Sonikem :
Mon père est camerounais, ma mère est béninoise donc j’ai été bercé par de la musique africaine, exemple le chanteur Manu Dibango. A la maison, j’écoutais beaucoup de jazz et de rap aussi. Je suis quelqu’un d’hétéroclite. Je suis chanteur oui, mais avant tout je reste un DJ, un amoureux des sons.

Afrik.com : Avez-vous le trac pour votre concert de demain ?

Sonikem :
Oui, un peu… il y a ma maman qui vient en plus (rires). J’ai invité des amis pour qu’ils viennent me soutenir mais aussi me découvrir. Je pense que le concert va bien se passer. J’essaierai de faire partager ma musique avec le public et puis après ça, on verra…

Sonikem en concert le vendredi 25 janvier à la Scène Bastille

Premier album « Présentation » dans les bac le lundi 28 janvier

Pour voir ou écouter :

 Le site de Sonikem