Sommet de la CEDEAO : Alassane Ouattara va passer la main de la présidence

Le 44e sommet de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) s’est ouvert, ce vendredi, dans la capitale de la Côte d’Ivoire, Yamoussoukro. Les chefs d’Etat et de gouvernement de la région se sont donnés rendez-vous jusqu’à samedi, jour où sera révélé le nom du successeur du président ivoirien, Alassane Ouattara, à la tête de l’Institution.

Le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, va passer la main en tant que président de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) lors de ce 44e sommet ordinaire. La cérémonie d’ouverture s’est tenue, ce vendredi, en présence de 14 chefs d’Etat et de gouvernement de la région.

Après la cérémonie d’ouverture, les discussions au sommet ont déjà commencé à huit clos sur la base du rapport annuel du président de la Commission de la CEDEAO, celui du conseil des ministres ainsi que le rapport du conseil de la médiation et de sécurité. Le mémorandum du président de la commission servira aussi à ouvrir les discussions sur la situation au Mali et en Guinée-Bissau.

« A l’heure du bilan, nous pouvons nous réjouir (….) de la CEDEAO »

Ces pays ont d’ailleurs été évoqués par le président Alassane Ouattara lors de son discours d’ouverture. Il a mis en avant le travail effectué par la CEDEAO sous sa présidence. « A l’heure du bilan, nous pouvons nous réjouir (….) de la CEDEAO qui a gagné le respect de la communauté internationale », a-t-il indiqué selon APA.

Il a souligné les solutions trouvées à la crise au Mali, et notamment l’élection du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. En Guinée Bissau, « nous sommes en passe de rétablir l’ordre constitutionnel » a ensuite expliqué le président Ouattara, rappelant l’élection présidentielle qui aura lieu dans deux semaines.

La cérémonie de clôture sera marquée par l’annonce du nouveau président de la CEDEAO qui succédera à Alassane Ouattara.