Somalie : un « génocide qui ne dit pas son nom »

Ahmedou Ould Abdallah, l’envoyé des Nations unies en Somalie a déclaré, lundi, que le pays était en proie à un « génocide qui ne dit pas son nom et qui a sacrifié des générations entières ». Interrogé en marge d’une réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine, il a ajouté que « la situation de la Somalie (était) un problème pour toute la région » (Corne de l’Afrique). Le retrait annoncé des troupes militaires éthiopiennes inquiète par le vide qu’elle va laisser. Le pays est en guerre depuis 1991 et les Islamistes pourraient profiter de ce vide pour tenter de prendre le pouvoir, écrit BBC