Somalie : les shebab exécutent quatre hommes accusés d’espionnage


Lecture 2 min.
arton45067

Les combats entre les insurgés shebab et l’armée somalienne se multiplient depuis plusieurs semaines créant une instabilité dans certaines zones du pays. Un conflit qui a atteint son paroxysme mardi lorsque des shebab ont exécutés quatre hommes accusés d’espionnage.

Plongée dans une guerre civile depuis plusieurs années, la Somalie est en proie aux islamistes shebab qui commettent régulièrement des attaques. Les insurgés ont commis une exécution à l’encontre de quatre hommes accusés d’espionnage, selon l’AFP.

Un espionnage meurtrier

Soupçonnés d’actes d’espionnage, les quatre hommes ont été exécutés en public par les shebab. Selon un témoin sur place, « les hommes avaient les yeux bandés et ont été fusillés dans le dos par des hommes cagoulés ». Un acte violent commis sous les yeux de centaines de personnes. « Ils ont été amenés sur un pick-up, les mains attachées derrière le dos et la tête recouverte d’une cagoule, ils ont été fusillés par des rafales d’armes automatiques », précise le témoin.

Agissant au profit des Etats-Unis, de l’Ethiopie ainsi que du gouvernement somalien, ces hommes ont été condamnés à la peine de mort par le tribunal islamique. Le juge islamique qui a rendu ce verdict a déclaré que « l’un de ces espions travaillait avec la CIA et a permis la mort du commandant shebab tué par des raids américains, la semaine dernière. Quant aux autres hommes, ils travaillaient respectivement pour les services de renseignements éthiopiens et somaliens ainsi que pour des opérations américaines à Barawe, ville proche de la capitale.

Depuis la chute du régime autoritaire du Président Siad Barre, en 1991, la Somalie est privée de gouvernement central effectif. Ce qui a plongé le pays dans un état permanent de guerre civile, avec des milices de chefs de guerre, gangs criminels et autres groupes islamistes.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter