Somalie : l’opposition s’unit pour dire non aux troupes étrangères et s’attaque à un représentant de l’UA

Soldats éthiopiens

La présence des agents de l’armée éthiopienne en Somalie ne fait pas l’unanimité. Sur la question, l’opposition, d’une seule voix, demande leur départ car les troupes en question ne font pas partie de l’AMISOM, la force armée de l’Union Africaine. Cette dénonciation est le premier acte politique posé par la coalition « Forum » qui est constituée de plusieurs partis politiques d’opposition qui se sont mis ensemble pour se présenter à la Présidentielle de fin 2020. Le Forum dénonce également l’échec de la mission du représentant spécial de l’UA dans le pays.

Le nouveau-né qu’est le front uni de l’opposition du pays a posé ses premiers pas. Le Forum a publié, mardi 19 mai 2020, un communiqué pour exprimer ses inquiétudes concernant les nombreuses bavures commises par les troupes éthiopiennes présentes dans le pays. La coalition, formée en octobre 2019, considère les troupes en question comme « une force d’occupation » et exige à cet effet leur départ.

Le Forum attire particulièrement l’attention sur la bavure commise le 4 mai par les soldats éthiopiens qui avaient abattu « par erreur » un avion humanitaire, près de l’aérodrome de Bardale, situé dans le Sud-est du pays. La coalition demande aux députés de diligenter une enquête sur cet acte posé par les soldats qui n’appartiennent pas aux troupes de l’UA et dont la présence ne serait guère légitime.

Francisco Medeira accusé de complicité

Il est à noter que le président de la République somalienne, Mohamed Abdullahi Mohamed alias « Farmaajo », entretient d’excellentes relations avec l’Ethiopie qui représente pour lui un soutien de taille. Addis-Abeba s’occupe de plusieurs contingents qui interviennent à Mogadiscio, dans certains secteurs stratégiques.

Le Forum dénonce la présence sans mandat des troupes d’Addis-Abeba qui représente une violation de la souveraineté du pays. Il fait appel au sens de la responsabilité de l’ambassadeur Francisco Madeira, représentant spécial du président de la commission de l’UA en Somalie, qui doit endosser une partie des responsabilités. L’opposition accuse d’ailleurs Francisco Medeira d’agir en complicité avec l’Ethiopie et Farmaajo et de s’ingérer dans les affaires du pays.

Pour rappel, la coalition « Forum » réunit les hommes forts de l’opposition somalienne. Elle rassemble plusieurs figures emblématiques de la politique telles que deux anciens présidents de la République, un ancien ministre et des présidents de partis politiques influents. Le but ultime de cette coalition est de maximiser les chances de l’opposition de gagner, dans l’union, la prochaine élection présidentielle.