Somalie : 30 shebabs tués dans une frappe aérienne


Lecture 2 min.
arton36531

Les autorités kényanes ont annoncé que 30 insurgés islamistes shebabs ont été tués jeudi dans une frappe aérienne en Somalie.

Au moins 30 insurgés islamistes shebabs ont été tués dans une frappe aérienne contre un camp d’entrainement en Somalie, ont annoncé ce vendredi les autorités kényanes. L’attaque, qui a eu lieu jeudi soir, visait le camps d’entrainement shebab de Garbarahey, dans la région de Gedo, située à quelque 600 kilomètres au nord-ouest de la capitale somalienne, Mogadiscio, et près de la frontière avec le Kenya et l’Ethiopie, a précisé l’armée kényane.

Le Kenya est très impliqué dans la traque des insurgés islamistes. Ces derniers, combattus par la force de l’Union africaine en Somalie, qui prête main forte aux forces de l’ordre somaliens, mènent principalement leurs actions pour mettre à genou les autorités du pays. Les multiples offensives à leur encontre ont permis qu’ils se retirent de leurs principaux bastions, situés dans le centre et sud somaliens depuis deux ans et demi.

Cela dit ils n’ont pas dit leur dernier mot et continuent de contrôler de vastes zones rurales. Ils prennent régulièrement des mesures très strictes dans les territoires sous leur contrôle, tels que l’interdiction d’internet. Les sheebabs arrêtent aussi régulièrement des personnes pour espionnage. Depuis près de deux décennies, la Somalie est en état de guerre civile. Selon de nombreux observateurs, les shebabs constituent le principal obstacle au retour de la paix dans le pays.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter