SOL, l’ordinateur solaire destiné à l’Afrique

L’entreprise canadienne Wewi Télécommunications a officialisé la construction de SOL, premier ordinateur portable sous Linux, entièrement alimenté à l’énergie solaire. L’appareil sera exclusivement réservé au continent africain, et sera présenté au grand public dimanche 18 août, lors d’une cérémonie à Accra, la capitale du Ghana.

SOL, pour Solar (soleil), c’est le nom du futur ordinateur qui sera bientôt présenté au grand public. Sa particularité comme l’indique son nom, c’est qu’il fonctionne exclusivement à l’énergie solaire. L’ordinateur qui est actuellement en développement sera dédié au Continent africain. Il s’agit d’une production de la société canadienne Wewi, spécialisée dans la sécurité des systèmes de télécommunication. La fabrication sous Linux, fonctionnera grâce aux panneaux photovoltaïques intégrés à la coque de l’ordinateur. Mais aussi grâce à l’autonomie de huit à dix heures de sa batterie de 45 watts, rechargeable en deux heures. SOL se démarque des autres ordinateurs fonctionnant à l’énergie solaire, du fait qu’il a été conçu particulièrement pour l’Afrique. L’ordinateur impressionne aussi pour son autonomie et ses fonctionnalités par rapport à ses concurrents, dont le netebook NC2155 de Samsung et les ordinateurs portables XO à bas prix de l’association One Laptop per Child. Wewi doit présenter l’appareil dimanche 18 août, dans la capitale ghanéenne, Accra.

Une adaptation au profit de l’Afrique

L’Afrique continent du soleil, la société canadienne Wewi l’a bien compris. Le fondateur de Wewi, David Snir a confirmé cet objectif qui consiste « à concevoir un ordinateur robuste et durable avec un panneau solaire, que l’on pourra apporter dans les endroits les plus reculés au monde ». Par conséquent, il sera destiné avant tout aux pays qui en ont le plus besoin ; l’Afrique en point de mire.
L’idée, selon le fondateur de Wewi, est née lors d’un voyage d’affaires au Ghana, d’où sa présentation dans un premier temps dans le pays. « Nous avons pris conscience à la fois du problème posé par les coupures récurrentes d’électricité et de l’engouement des populations pour les nouvelles technologies ». En effet, la population africaine est à la pointe de la technologie, malgré des moyens très réduits. Cette nouvelle version, baptisée SOL, fonctionnera sous Linux 12,4, comprendra la LTE (4G), avec la possibilité d’installer un autre OS (Operating system – Système d’opération) de son choix (Windows ou d’autres distributions Linux). La date de la commercialisation devrait être communiquée au cours de la présentation du 18 août. Le SOL, devrait coûter 350 dollars en version standard, et 400 dollars en version « submersible ».

Un ordinateur assez bien équipé

Autres spécifications du SOL, il sera équipé d’une caméra 3MP, le bluetooth 4.0, d’un GPS, le réseau Wi-Fi, et d’un Disque dur de 320 Go entre autres. Les panneaux solaires photovoltaïques intégrés, seront d’une efficacité de 16%, avec son autonomie de près de dix heures.
Sol sera commercialisé premièrement en Afrique subsaharienne : Ghana où Wewi a ouvert sa première filiale africaine, puis au Kenya, au Nigeria, et au Zimbabwe. Dans un second temps, sa commercialisation sera ouverte au reste du continent. L’entreprise prévoit des ventes de 400 000 à 500 000 ordinateurs par an. SOL, sera produit en Chine, mais, Wewi compterait développer des unités d’assemblage dans deux pays africains. Il faudra attendre la présentation de SOL, le 18 août; pour en savoir davantage.