SNC 2016 : une plateforme commerciale et un cadre de rencontre

6-12.jpg

La Foire commerciale et artisanale est l’une des plus grandes attractions de la Semaine Nationale de la Culture (SNC). Ce sont au total 571 stands qui ont été érigés à cet effet. Le ministre du Commerce Stéphane Sanou et celui de la Culture Tahirou Barry, ont officiellement ouvert, le dimanche 27 mars 2016 la foire commerciale et artisanale.

A Bobo Dioulasso,

6-12.jpg

Avant que n’intervienne l’ouverture de la foire, le siège de la SNC qui l’abrite grouillait de monde. Exposants, clients et autres visiteurs avait déjà envahi les lieux, dans une ambiance festive. A entendre Etienne Lompo, le président de la commission foire artisanale et commerciale de la 18ème édition de la SNC, la foire se tient sur trois (3) sites différents. Il s’agit du siège de la SNC, l’Institut Français et l’école Tougouait, pour un total de 560 stands environ. Les expositions ont lieu de 27 mars au 2 avril prochain.

5-16.jpg

Le siège de la SNC est le plus grand des sites qui regroupent plusieurs types d’exposants : il s’agit des exposants d’objets d’art, des industries et production locaux, tradi-praticiens, religieux, buvettes et restaurants, société et services, etc. A l’Institut français de Bobo Dioulasso, 30 stands ont été aménagés et accueillent des exposants en littérature et presse écrite. L’école Tougait abrite le village des communautés vivant au Burkina Faso sur 60 stands.

4-18.jpg

Selon un groupe de femmes maliennes qui vendent du basin, de l’encens et des colliers, « la biennale est une plateforme commerciale et un cadre de rencontre. Nous pouvons dire que ce festival est un souffle économique pour la ville de Bobo à travers toutes des activités qui y sont organisées ».

3-24.jpg

2-22.jpg

1-26.jpg