Six Gabonaises analphabètes bientôt ingénieurs en énergie solaire

Six femmes analphabètes, sélectionnées dans les provinces de l’Ogooué-Lolo et de la Ngounié, au Gabon, partiront en Inde au mois de septembre prochain. Objectif du voyage : apprendre les techniques de gestion et de développement de l’énergie solaire. La nouvelle a été annoncée samedi par le secrétaire exécutif de Brainforest, Marc Ona.

Notre correspondant au Gabon

Après 6 mois de formation en Inde, six Gabonaises analphabètes rentreront dans leurs villages respectifs, en qualité d’ingénieurs en énergie solaire. Elles y installeront des ateliers électroniques chargés de fournir de l’électricité dans leurs bourgades.

C’est une initiative d’une ONG indienne dénommée Barefoot College (BC), en partenariat avec Brainforest du Gabon. Selon Marc Ona, le secrétaire exécutif de Brainforest, les populations des villages dont sont issues ces femmes profiteront de l’électricité à moindre coût. « Ce qu’elles paieront mensuellement sera très insignifiant par rapport à ce qu’elles dépensent aujourd’hui pour acheter le pétrole », a-t-il affirmé.

La réalisation de ce projet pourra amener les acteurs de développement et les décideurs politiques à comprendre qu’avec peu de connaissances livresques, l’on peut acquérir un savoir-faire capable de changer son destin et celui de sa communauté. Une réalité déjà démontrée en Inde, dans le domaine de l’énergie solaire.

Ce projet constitue également, selon certains analystes, la preuve de la vitalité de la coopération Sud-Sud, et la démonstration de la capacité de la société civile à participer au développement des peuples.