Sierra-Leone : un casque bleu jordanien tué

Des rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) ont attaqué une unité de casques bleus jordaniens. Bilan : un mort et quatre blessés.
Le secrétaire général de l’ONU se dit  » consterné « .

Un casque bleu jordanien a été tué et quatre autres blessés vendredi, lors d’une embuscade tendue par les rebelles près de la ville de Mile 91, située à 145 kilomètres à l’est de Freetown.

L’unité composée d’une vingtaine de casques bleus était partie de Masiaka, dans l’Ouest, afin de rejoindre un convoi de véhicules stationnés à Mile 91 quand ils ont été attaqués à coups de fusils-mitrailleurs et de lance-grenades par des rebelles embusqués.

Les soldats de la paix ont riposté, mais aucune source ne fait état de pertes parmi les assaillants. Les Jordaniens devaient renforcer les effectifs des casques bleus basés dans la région de Mile 91, où le RUF multiplie les attaques contre des villages, occasionnant la fuite vers l’exil de 49 000 personnes.

200 casques bleus toujours encerclés

Cette embuscade meurtrière fait suite à la libération de 21 casques bleus indiens alors que 200 restent encerclés à Kailahun (300 km de la capitale) où les rebelles concentrent le gros de leurs troupes.

Kofi Annan, secrétaire général de l’ONU, s’est dit  » consterné  » par cette attaque, exprimant ses  » plus profondes condoléances à la famille de la victime  » et au gouvernement jordanien.

Le secrétaire général de l’Onu a fait clairement comprendre que cette attaque ne remettait pas en cause la mission de paix que l’organisation internationale s’est fixée en Sierra Leone. Des contingents nigerians sont d’ailleurs attendus en renfort dans la zone où a eu lieu l’attaque.