Seydou Gueye : « Le Festival l’Afrique dans tous les sens redonne de l’espoir »

afrique-dans-tous-les-sens-affiche.jpg

Pour la 5e édition du festival « l’Afrique dans tous les sens » qui se déroule à Paris, jusqu’au 1er juin, les organisateurs veulent montrer l’Afrique dans sa diversité. Seydou Gueye, directeur artistique et cofondateur du festival, explique son envie d’exposer toute la richesse d’un Continent en action. Il nous invite dans un « voyage » jouissif et passionné à travers les cinq sens. Cette année, le Mali est mis à l’honneur.

Afrik.com : Pourquoi avoir mis le Mali à l’honneur cette année ?

Seydou Gueye :
Depuis trois ans, on a décidé de faire un focus sur un pays. C’est sous la forme d’un clin d’oeil pour son patrimoine culturel, artistique ou autres. On veut montrer et dire que malgré les difficultés les populations continuent à vivre, on voulait aller avec elles, dans ce sens la. Si on ne leur donne pas cet espoir, ca n’est pas bon. On veut témoigner de la diversité qui existe en Afrique. On évoque souvent ce continent comme si c’était un pays alors qu’il y a une diversité immense, une richesse. On a aussi choisi le Mali par rapport à l’actualité, nous, on a de l’espoir. On veut transmettre un élan positif, une énergie.

Afrik.com : c’est maintenant la 4e édition de ce festival qui semble s’installer dans la durée à Paris et en Ile de France, comment expliquez-vous ce succès ?

Seydou Gueye :
Le succès vient par rapport à ce que l’on propose. Le festival n’est pas bien soutenu par rapport aux autres évènements artistiques. Près de 40% de nos évènements sont gratuits parce qu’en pleine air. Cela fait beaucoup et il me semble que c’est plutôt rare à Paris. Si on organise des choses de ce type, ca renforce le tissu social. On crée des liens, des lieux de rencontres entre les jeunes, les vieux, les enfants. C’est le devoir des politiques d’aider ce genre de projet qui concerne tout le monde, même les plus jeunes. Dire que l’Afrique ce n’est pas que les guerres, c’est important. Il y a pleins de créateurs! Notre message, c’est l’action. Nous, on est dans l’action. afrique-dans-tous-les-sens-affiche.jpg

Renforcer le tissu social

Afrik.com : Comment ce festival a-t-il été créé ? Comment avez-vous eu l’idée de créer ce festival ?
Seydou Gueye :
C’est la cinquième édition. Le festival a été créé en 1996 mais il ne se déroulait à l’époque que dans un seul lieu: à la Guinguette pirate sur les quais de la Seine. En 2001, on a été accueilli à la Maroquinerie. Ensuite on s’est arrêté car le festival a eu quelques difficultés financières. L’objectif était de créer un voyage. Je crois que chacun dans son domaine peut apporter quelque chose sur cette terre. Nous, on veut partager ça. C’est important car, nous, on est entre deux cultures. Je suis né au Sénégal et ensuite je suis arrivé en France en 1985. Depuis je fais des aller-retour entre l’Afrique et la France. Je vous apporte ce que j’ai envie qu’on retienne de mon pays. J’essaye de montrer la diversité de l’Afrique, faire voyager mais de manière actuelle. L’Afrique crée, innove, dans tous les domaines. Les gens adhèrent. Pour moi, le succès reste à venir, on doit faire en sorte de mobiliser plus de monde. Tout ce qu’on fait, on le fait avec passion.

Afrik.com : pourquoi le festival s’appelle l’Afrique dans tous les sens ?

Seydou Gueye :
Tous les sens car on traite des cinq sens, on traite de tout. Il y a l’idée de la pluridisciplinarité, montrer aux gens des choses qu’ils connaissent moins. La musique c’est l’élément fédérateur. On essaye de profiter des évènements musicaux pour montrer d’autres choses.

Voir la programmation du festival et plus.