Sentiment d’une française au sujet des émeutes au Cameroun

Mesdames, Messieurs,

Je suis Laurence Renaud , je suis arrivée au Cameroun en 1979, à l’age de 10 ans, et j’ai quitté ce magnifique pays en 1986. Avant cela j’étais au Gabon.

Je me permets de vous écrire car, je peux vous dire que nous, qui sommes les fruits de la politique francaise en Afrique, ne pouvons rester insensibles à ce qui se passe sur ce continent et plus particulièrement dans ces pays d’adoptions comme le Cameroun. Nous sommes chagrinés et nous pensons à ceux que nous avons laisser aux pays. Malgré les nouvelles alarmantes que nous entendons ici et là nous espérons que tous cela s’arrange pour le mieux , pour tous les Camerounais.

Le Cameroun a cette particularité d’avoir cette diversité géographique, historique, culturelle, et c’est le plus beau pays d’Afrique que j’ai pu connaître et je suis fière d’y avoir grandi. C’est ma richesse. Les camerounais peuvent être fières de leurs pays.

Que pouvons faire à notre niveau ? Quelles sont les solutions acceptables pour chaque parties? J’espère de tout cœur que les Camerounais sauront trouver la meilleure solution.

Cordialement,

Laurence Renaud