Sénégal : vague d’arrestations de prostituées

La police sénégalaise a mené une vaste opération de sécurisation de la ville de Dakar ces dernières 72 heures. C’est ainsi que des bars clandestins ont été fermés et des prostituées arrêtées pour racolage sur la voie publique.

(De notre correspondant)

De vendredi à lundi, presque tous les quartiers de Dakar, la capitale sénégalaise, ont reçu la visite des policiers de la Division des investigations criminelles, de la sureté urbaine et du Groupement mobile d’intervention (GMI). Cette vaste opération, dite de sécurisation de Dakar, a rapporté les résultats escomptés. Une centaine de prostituées ont été arrêtées pour racolage sur voie publique. Ces personnes qui pratiquent le plus vieux métier du monde sont âgées de 18 à 49 ans, selon la police, elles risquent deux à trois mois de prison ferme. A cela s’ajoute, la fermeture des bars pour défaut de licence et de non autorisation de prolongation. La police a visité quelques auberges et la plupart est aussi en situation irrégulière. Les propriétaires ont reçu des bons d’amandes à payer auprès du trésor public.

Une centaine de prostituées arrêtées

Dans ce coup de filet, se trouve donc une centaine de prostituées. Les forces de l’ordre ont passé au peigne fin plusieurs quartiers de la capitale sénégalaise, notamment La Corniche, le virage des Almadies, les Hlm, les Parcelles Assainies, Grand-Dakar ou encore Grand-Yoff. Ces quartiers étaient devenus infréquentables, les agressions étaient devenues monnaie courante. Du vendredi au lundi, de 18h à 06h (heure locale), la police a opéré des contrôles et effectué des interpellations.

La situation était tellement alarmante au niveau de la Corniche, que l’ambassade des États-Unis avait publié une circulaire interne pour demander aux ressortissants américains de ne plus y aller courir le matin, entre 7h -7h30. La France avait, également, émis la même recommandation. Et pour cause, un Italien a été victime dans ce quartier d’un coup de machette qui lui a fendu le crâne. Il y a trois semaines, un diplomate canadien avait aussi été agressé.

Toutes les personnes arrêtées dans cette opération seront présentées au procureur de Dakar, qui décidera de leur sort. Cependant, la police envisage d’autres opérations similaires pour traquer tous les agresseurs et autres fauteurs de trouble qui font de la capitale Sénégalaise leur terrain de chasse favori.