Sénégal, Me El Hadji Diouf attise la polémique : « Je n’irai pas au Magal de Touba »

Me El Hadji Diouf

L’avocat sénégalais, Me El Hadji Diouf, connu pour son franc-parler, était l’invité de l’émission « D’Clique » de la TFM, dans la nuit de ce mardi à mercredi 0 septembre 2020. Remettant les pendules à l’heure, face aux critiques reçues sur la Toile notamment, après sa décision de ne pas se rendre au Magal de Touba, « pour cette Edition 2020 », l’avocat met les points sur les « i ». Ce qui risque de déclencher une nouvelle polémique.

« J’ai personnellement été atteint de Coronavirus. J’ai passé plus d’une semaine à l’hôpital Fann de Dakar. J’ai beaucoup souffert de cette maladie. Je suis seul à savoir ce que j’ai vécu du 8 au 15 juillet, avant qu’on ne me teste négatif. Il aura fallu attendre encore deux jours pour de nouveaux tests qui se sont révélés une fois de plus négatifs, pour que je puisse être autorisé à quitter l’hôpital et rentrer chez moi pour passer la Tabaski en famille », a révélé me El Hadji Diouf, drapé dans un grand boubou blanc, décoré au fil d’or.

« Maintenant, que des mécréants, qui ne croient même pas en Serigne Touba, se permettent de me fustiger, c’est hypocrite. Ils sont sans foi et se permettent d’investir les réseaux sociaux pour me dénigrer, c’est inadmissible. Je suis un véritable talibé mouride. J’ai passé deux bonnes heures avec Serigne Saliou Mbacké (défunt khalife général de Mourides), qui a beaucoup prié pour moi. Ceux qui tentent de jeter le discrédit sur ma personne, ignorent tout de moi », se scandalise l’avocat.

Me El Hadji Diouf va plus loin et pointe : « Ils ignorent combien j’aime Serigne Touba dont tous les chants à lui dédiés me font pleurer. Tellement ce que je ressens pour Serigne Touba est profond. Donc que ces troubles-fêtes, ces hypocritent, arrêtent. Encore une fois, ils ne peuvent pas m’empêcher de dire ce que je pense. Etant conscient des effets du Coronavirus, pour avoir vécu la maladie, j’ai dit que je n’irai pas au Magal de Touba, cette année ».

Comment même je peux penser aller à Touba, connaissant tous les dégâts causés par cette maladie, qui a frappé l’ancien ministre Moustapha Gurarssy, Aliou Sall (frère de Macky Sall), des guides religieux, de fortes personnalités de ce pays ? Cette maladie qui a emporté d’éminentes personnalités comme Pape Diouf, Manu Dibango. Comment des gens peuvent s’imaginer, une seule seconde, que je peux me permettre de me rendre à Touba où, je suis certain de ne pas pouvoir respecter la distanciation sociale », assène l’avocat.

Me El Hadji Diouf saisit l’occasion pour lancer un appel : « ceux qui pensent que le Coronavirus n’existe pas n’ont qu’à se ressaisir et savoir que la maladie est bel et bien là. Je peux le dire pour avoir été testé positif et traité jusqu’à ma guérison. Néanmoins, je ferai mon Magal, mais chez moi. Pourquoi pas, tuer un mouton ou un bœuf et partager un buffet avec mes invités ».