Sénégal : les présumées homosexuelles relaxées au bénéfice du doute

Le tribunal des flagrants délits de Dakar a statué ce mercredi sur l’affaire de quatre des cinq présumées homosexuelles arrêtées pour acte contre nature. Le juge a relaxé les quatre dames au bénéfice du doute.

(De notre correspondant à Dakar)

Le procès de quatre des cinq filles arrêtées ouvert depuis le lundi, a été bien suivi par la population sénégalaise. L’une d’elle, encore mineure (16 ans), n’avait pas comparu à l’audience.

La police sénégalaise avait arrêté cinq femmes supposées homosexuelles pour « actes contre-nature », samedi 9 novembre 2013, au Piano-Piano Bar des HLM Grand-Yoff (Dakar). Ces filles étaient en garde-à-vue au Commissariat central de Dakar et avant d’être déférées au parquet deux jours après. Selon le procès-verbal de la police, les prévenues étaient en train de s’embrasser au moment de leur arrestation au Piano-Piano Bar. Elles ont d’abord reconnu les faits qui leur sont reprochés lors de leur interrogatoire dans les locaux de la police, avant de les nier en bloc à la barre, malgré les déclarations des policiers enquêteurs. Le procureur de la République s’est basé sur le témoignage des policiers pour demander l’application stricte de la loi.

Les avocats de la défense, au nombre de six, avaient soutenu que le dossier de leur client était entaché d’irrégularités et ils avaient plaidé pour leur relaxe. Le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar, en rendant le verdict, n’a retenu aucune charge contre elles. Il a ordonné la relaxe des quatre présumées lesbiennes au bénéfice du doute. Le vendredi prochain, l’une d’elles doit passer devant un autre tribunal spécial, pour les mêmes charges. Cette dernière serait une mineure de 16 ans ; les quatre autres seraient, respectivement, âgées de 32 ans, 31 ans, 26 ans et 24 ans.

Pour rappel, les policiers reprochaient aux filles de s’être livrées à des « actes contre nature » et « attentat à la pudeur ». Elles avaient été arrêtées par des policiers dans le bar restaurant « Piano Piano » de Yoff (Dakar). Le bar en question a été fermé par le préfet de Dakar pour une durée de six mois.