Sénégal : le « wax waxeet » de Macky Sall crée la polémique

Au Sénégal, le débat fait rage autour de la nouvelle décision du chef de l’Etat Macky Sall de rester au pouvoir jusqu’en 2019. Alors que durant la campagne électorale en direction de la Présidentielle de 2012, le challenger de Me Abdoulaye Wade avait promis de réduire le mandat de 7 à 5 ans. Que s’est-il passé pour que Macky Sall se dédise ou fasse du « wax waxeet » comme le disent les Sénégalais ? Décryptage.

A Dakar,

Le débat est entier et est sur toutes les lèvres. L’annonce faite par Macky Sall de prolonger son mandat de deux ans supplémentaires alimente les rumeurs et les discussions les plus folles au pays de la téranga. Les Sénégalais, dans leur écrasante majorité, se disent déçus d’un « Président qui ne tient pas parole ».

« Macky Sall a trahi son peuple »

Pour Abdoulaye Fall, transporteur, « c’est triste de voir Macky Sall retourner sa veste pour espérer rester encore au pouvoir. Il me fait pitié, car il aurait pu rester au pouvoir par la bonne méthode. Mais cela se comprend, car Macky Sall sait pertinemment qu’il n’a pas gagné la confiance des Sénégalais et qu’à la prochaine élection, il perd le pouvoir. Il suffit de se poser les bonnes questions pour comprendre que Macky Sall n’a rien apporté de positif au Sénégalais. Et donc, il ne peut en aucun cas être réélu. La seule façon pour lui de rester au pouvoir un peu plus longtemps, c’est de bénéficier des deux années supplémentaires auxquelles il a bien droit. Et là, voilà qu’il fait du wax waxeet (se dédise en wolof, langue courante au Sénégal). Double langage qui avait coûté très cher à son prédécesseur Abdoulaye Wade ».

« C’est honteux pour un président de la République de ne pas tenir parole », s’exclame d’emblée Seynabou Thiam, ménagère. Selon elle, cette situation ne la surprend guère, « car jusqu’ici, Macky Sall n’a tenu aucune promesse faite aux Sénégalais. Où est la baisse conséquente des denrées de première nécessité ? Rien de tout cela. Que du leurre avec des baises insignifiantes de l’ordre de 10%. Les cours du pétrole ont chuté et tous les pays ont baissé de façon conséquente les prix du carburant. Au Sénégal, c’est une baisse de 50 FCFA sur le litre de gasoil depuis un an, et cela a été arraché à travers une menace de grève des transporteurs. Macky Sall a trahi son peuple. Les gens avaient beaucoup d’espoir en lui. Mais au final, il s’est avéré pire que tous ses prédécesseurs. Il risque d’être l’unique Président du Sénégal à faire un seul et unique mandat, car les Sénégalais en ont déjà assez ».

Macoumba Diop lui n’est pas de cet avis. Il est convaincu que « Macky Sall a besoin de ces deux années supplémentaires pour faire ses preuves. Il faut reconnaître que le chef de l’Etat a passé beaucoup de temps à prendre ses marques. C’est normal pour un premier mandat, qu’il tergiverse un peu, qu’il fasse confiance à untel avant de se rendre que ce n’est pas la bonne personne. Qu’il adopte telle stratégie pour ensuite se rendre compte que ce n’était pas la bonne avant de comprendre le chemin à emprunter. Donc, ce sont ces petits couacs qui l’ont empêché de mener à bien sa vision pour le Sénégal. Mais je suis convaincu que Macky Sall veut du bien aux Sénégalais, et le moment venu, il en donnera les preuves. La seule tâche noire étant la détention insensée de Karim Wade en prison, qui joue beaucoup en sa défaveur, car cela ressemble à de l’acharnement. Et le Sénégalais lambda a horreur de voir un dirigeant s’acharner sur un autre politique ».

Les Sénégalais ne sont pas dupes

Ndoumbé Diaw, commerçante, est elle convaincue que Macky Sall est un « Président par défaut. Il a trompé les Sénégalais jusqu’à arriver au pouvoir. Je suis convaincue que si Macky Sall avait fait connaître son patrimoine d’environ 8 milliards (FCFA, ndlr) aux Sénégalais avant les élections, jamais il ne serait élu Président. Car le peuple saura qu’il n’est pas l’homme qu’il nous fallait. Avoir un patrimoine de 8 milliards, pris où déjà, et ne pas investir une bonne partie dans son pays. Ce type n’est pas généreux, il est égoïste en plus d’être méchant. Oui Macky Sall est très cynique. Il ne pense qu’à lui-même, à son entourage direct et à ses alliés. Quant au peuple, il s’en fout. Mais il verra que les Sénégalais ne sont pas dupes et ils l’attendent au virage pour lui infliger la sanction qu’il mérite ».

Abou Camara, marchand ambulant, pense que « l’affaire Lamine Diack a fait douter Macky Sall qui s’est précipité à trancher le débat sur son mandat. Cette affaire est louche. Lamine Diack parle de financement de l’opposition sénégalaise, or tout le monde sait qu’un seul parti d’opposition avait des moyens colossaux durant la Présidentielle de 2012 et c’était celui de Macky Sall. Lamine Diack soutient n’avoir pas rencontré Macky Sall avant et pendant la campagne, mais que c’est son fils qui gérait cette affaire de financement des partis d’opposition. Donc Diack-fils aurait bien rencontrer Macky Sall. Et voilà que la justice française traque Diack-fils, les autorités sénégalaises refusent de livrer Massata Diack à la France. C’est évident, et Macky Sall sait qu’il est éclaboussé dans cette affaire. Les Sénégalais en sont conscients et attendent Macky Sall au virage. Le Président sait que le peuple a compris. La seule chose qui lui reste est de tout faire pour prolonger son mandat ».