Sénégal : le faux combat des autorités de Thiès

Enfants de la rue avec des masques offerts par AFRIK.COM (Jeudi 23 avril 2020)

Alors que la ville de Thiès pullule d’enfants de la rue, en ces temps de pandémie du Coronavirus, voilà que les autorités de la Capitale du Rail, en lieu et place de lutter contre ce fléau se tournent vers le combat contre les déchets plastiques. en ces temps de Coronavirus où l’ordre mondial a changé avec une recrudescences « normalisée » de l’usage du plastique.

Les populations thiessoises sont inquiètes. très inquiètes même de la situation qui prévaut dans leur ville, devenue par la force des choses, plus précisément par la négligence de leurs autorités administratives, une cité aux enfants de la rue. Le décor est normalisé. Chaque matin, ce sont des centaines d’enfants qui déferlent des zones comme les Parcelles Assainies de Thiès, Gouy Sombel, Nginth, Diakhao, Cité Senghor, entre autres.

Au début du confinement partiel, ces enfants talibés étaient moins visibles dans la Capitale du Rail. Ils se faisaient en effet discrets. Sans doute compte tenu de la menace qui pesait sur eux et leurs différents marabouts de se faire arrêter. Au fil des semaines, ils ont tâté le pouls des autorités thiessoises et se sont rendu compte que cette menace n’avait pas été mise à exécution comme ce fut le cas à Dakar où ces enfants ont quasiment été tous retirés de la rue.

Comme si ceux qui ont échappé aux autorités de Dakar ont migré vers Thiès, où le nombre d’enfants dans la rue a explosé. Au mépris des autorités de la Capitale du Rail qui les regardent, comme impuissantes, envahir toutes les artères de la ville. Il suffit juste d’imaginer la mobilité de chacun de ces enfants dans la ville pour comprendre la double menace : celle de voir ces gosses disséminer la maladie à grande échelle en cas de contagion, d’une part; celle de se voir exterminer en cas de contagion, car, dans leur foyer d’accueil, ils sont plus de 50 dans une petite pièce.

Face à cette  situation, les autorités de Thiès semblent démissionner. Alors qu’un adversaire de taille les défie, le minuscule virus du Corona, qui déambule dans la Cité du Rail comme il veut; entre et sort de la ville sans être inquiété, contamine qui il veut et quand il veut, Préfet comme Gouverneur de Thiès semblent avoir d’autres préoccupations.  C’est tout le sens de la situation actuelle à Thiès, où les rondes des agents des forces de l’ordre se font rares dans les lieux de rencontre comme les marchés.

L’on apprend que vendredi, l’adjoint du Préfet du département de Thiès, Djadji Gueye, le service du Commerce et celui de l’Environnement ont effectué une descente au marché central de la Capitale du Rail, dans le cadre d’une opération de sensibilisation sur la non-utilisation des sachets plastiques. Il paraît que les acteurs ont déployé trois équipes, dont deux au marché central de Thiès pour contrôler les grandes surfaces.

Mieux, l’on apprend que les autorités, qui n’ont pas le temps de lutter activement contre le Coronavirus, notamment en dotant les populations d’assez de masques et de produits de protection, en tentant de circonscrire la mendicité des enfants dont la vie est menacée par le Covid-19, ont eu le temps d’effectuer des contrôles sur les produits périmés, dans les différentes boutiques.