Sénégal : la fermeture des bases françaises ne menace pas les emplois civils, selon le gouvernement

Les emplois des quelque 3 000 travailleurs civils des bases militaires françaises au Sénégal ne seront pas menacés en cas de départ de l’armée française, a déclaré le Premier ministre sénégalais, Souleymane Ndéné Ndiaye. «Nous tiendrons compte de leurs emplois. Nous n’en sommes pas encore sur ce volet du contenu des accords (de défense, en discussions entre le Sénégal et la France). La dimension sociale sera prise en charge » a déclaré Souleymane Ndéné Ndiaye, cité ce mardi dans Le Figaro. La France a décidé de fermer plusieurs de ses bases militaires établies en Afrique.