Sénégal : Karim Wade accuse Macky Sall de vouloir l’empêcher de se présenter à la présidentielle de 2017

L’ex ministre d’Etat Karim Wade, inculpé pour enrichissement illicite, a été entendu, jeudi à Dakar, pendant plusieurs heures, par la Commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI).Karim Wade, a envoyé une déclaration à la par le biais des avocats pour accuser le président de la république du Sénégal de vouloir le maintenir en prison pour compromettre sa carrière politique.

De notre correspondant à Dakar

Au sortir de son tête à tête avec les juges, l’ancien Ministre d’Etat Karim Wade est sorti de ses réserves pour se prononcer sur son emprisonnement depuis 12 mois. «Alors que mes avocats consultent le dossier tous les jours depuis un (01) an, c’est la presse qui annonce ma convocation et mon prochain renvoi devant le Tribunal pour un jugement qui me condamnera à une peine d’emprisonnement pour m’empêcher de me présenter à la prochaine élection présidentielle », a-t-il déclaré dans le communiqué. Le fils de l’ancien Président Abdoulaye Wade a refusé de collaborer à la violation de ses droits et de ses droits de l’homme « consacrés par la loi, les traités/conventions internationales ratifiés par le Sénégal, et une décision de justice notamment la Cour de Justice de la CEDEAO ».

Karim Wade estime que les juges sont « radicalement incompétents ». «Je relève de la Haute Cour de Justice » a-t-il ajouté. « J’ai la certitude et la conviction que je suis devant une juridiction politique qui ne garantit aucun droit à un procès juste et équitable. Je suis un otage politique des nouvelles autorités sénégalaises. Je suis un détenu politique » a dénoncé Karim Wade.

L’ancien ministre d’Etat Karim Wade, a été placé sous mandat de dépôt, le 17avril 2013, pour une fortune évaluée 700 milliards de francs CFA. Il avait auparavant été mis en demeure en mars 2013, après une audition par la CREI, de justifier dans un délai d’un mois ses avoirs ainsi que ses biens et des comptes bancaires.