Sénégal : Hissène Habré victime d’un malaise cardiaque en prison ?

L’ancien Président tchadien Hissène Habré, qui doit être jugé au Sénégal pour crimes contre l’humanité, a été victime d’un malaise, a annoncé ce dimanche son avocat. Toutefois, les Chambres africaines extraordinaires en charge de son dossier, remettent en doute cet accident cardiaque.

Près d’un mois avant son procès, l’ex-Président tchadien a été victime d’un malaise cardiaque dans sa prison de Dakar. C’est du moins ce qu’a affirmé son avocat, ce dimanche 14 juin 2015. Selon Maître François Serres, « Hissène Habré a eu un grave problème cardiaque, dans la nuit de lundi à mardi, puis à nouveau dans la nuit de mercredi à jeudi ». Des propos mis en doute par les Chambres africaines extraordinaires qui jugeront Hissène Habré à partir du 20 juillet prochain.

Les avocats d’Hissène Habré reprochent à l’administration pénitentiaire le manque de prise en charge après la crise cardiaque d’Hissène Habré survenue en milieu de semaine dernière à la prison du Cap Manuel. Selon eux, le directeur et le médecin de la prison ont réagi trop tard, mettant ainsi en péril la vie de leur client.

Le procureur des Chambres africaines extraordinaires redoute une stratégie de la défense afin d’éviter à Hissène Habré de comparaître le 20 juillet prochain. Pour lui, Hissène Habré est en pleine possession de ses moyens. Afin de prouver sa bonne foi, l’ex-Président tchadien s’est soumis à toute une série de tests pour de déterminer si son état de santé peut affecter la tenue du procès.

Hissène Habré a été arrêté en 2013 au Sénégal, où il avait trouvé refuge après un coup d’Etat mené contre lui par Idriss Déby, l’actuel Président tchadien. Selon des associations de défense des droits de l’Homme, Habré serait responsable de la mort de 40 000 personnes durant son mandat présidentiel.