Sénégal : Hissène Habré reconfiné en prison après 60 jours de liberté


Lecture 1 min.
Hissène Habré et un gardien pénitencier
Hissène Habré et un gardien pénitencier

L’ancien Président tchadien Hissène Habré est retourné dans sa cellule du Cap Manuel, à Dakar, au Sénégal, après avoir bénéficié de deux mois de liberté pour des raisons sanitaires liées notamment à la maladie à Coronavirus.

C’est ce dimanche 7 juin 2020 que l’ancien chef de l’Etat tchadien, Hissène Habré, a été reconduit dans sa cellule, à la maison d’arrêt du Cap Manuel où il purge une peine à perpétuité notamment pour crime contre l’humanité. Par mesure sanitaire face à la maladie à Coronavirus, l’ancien dictateur tchadien avait été autorisé à sortir de prison pour une durée de 60 jours.

La décision, prise par les autorités sénégalaises, le 6 avril dernier, avait soulevé une vive polémique, notamment avec le Collectif des victimes d’Hissène Habré qui craignait que la maladie à Coronavirus soit juste un prétexte pour élargir l’ancien dictateur. Mais l’annonce faite samedi, par le ministre sénégalais de la justice, Malick Sall, que l’ex-dictateur tchadien devrait retourner en prison ce dimanche 7 juin, a clos le débat.

Toutefois, ce dimanche, l’épouse de l’ancien Président tchadien, Fatime Raymonne Habré, dans un communiqué, révèle que le juge a refusé leur demande de renouvellement de la permission, estimant qu’Hissène Habré devait réintégrer la prison et attendre un mois avant de formuler une autre demande. Elle dénonce, des « risques plus graves encore pour sa santé qu’au début de la permission ».

Après soixante jours de semi-liberté, Hissène Habré est donc retourné en prison, où, selon l’avocat des victimes de l’ancien Président, l’ex-dictateur ne court aucun risque sanitaire.

Avatar photo
Une plume qui balance entre le Sénégal et le Mali, deux voisins en Afrique de l’Ouest qui ont des liens économiques étroits
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter