Sénégal-Gambie : rencontre entre Macky Sall et Yaya Jammeh


Lecture 3 min.
arton29061

Le Président du Sénégal, Macky Sall est à Banjul, depuis ce lundi matin, pour participer à la commémoration de la fête de l’indépendance de la Gambie, mais officieusement, pour rencontrer certains dirigeants du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) et négocier la libération des détenus sénégalais dans les prisons civiles gambiennes.

(De notre correspondant)

Une demi-année après les bisbilles entre Banjul et Dakar, les deux pays sont en phase de faire la paix. En effet, le président sénégalais est l’invité d’honneur de la célébration du 48e anniversaire de l’indépendance de la Gambie. Accompagné d’une forte délégation, Macky Sall devra profiter de cette occasion pour huiler ses relations avec Yaya Jammeh, suite à l’exécution de deux citoyens sénégalais : Tabara Samba et Djibril Bâ, fusillés en même temps que d’autres condamnés à mort.

Ce soir donc, le message de Macky Sall ne devra pas varier, face à Yaya Jammeh et son entourage immédiat : il va condamner, à nouveau, ses exécutions « sommaires », puis demander au président gambien de surseoir à la peine de mort infligée aux 38 autres détenus, toujours dans les couloirs de la mort. Il s’agit, entre autres, de 25 Sénégalais, 2 Bissau Guinéen et 11 Gambiens.

Yaya Jammeh graciera une dizaine de prisonniers

Selon une source très proche du ministère de l’Intérieur de la Gambie, le Président Yaya Jammeh, dont le pays traine une longue mauvaise réputation en matière de droits de l’homme, va gracier une dizaine de détenus, à l’occasion de cette fête d’indépendance, comme à l’accoutumée. Mais, cette grâce ne concernerait que ceux qui ne sont pas condamnés pour meurtres. Ce pardon concerne la plupart des prisonniers politiques. Pour ce qui est des détenus sénégalais, Yaya Jammeh serait prêt à les remettre à l’Etat du Sénégal, d’avis qu’ils sont d’odieux criminels qu’il ne peut pas gracier. Aussi, entre les mains de l’Etat du Sénégal, pourront-ils purger leurs peines dans leurs pays d’origine.

Rencontre avec le Mfdc

Cette visite en Gambie sera une occasion, pour Macky Sall, de prendre langue avec des représentants des différents chefs de guerre du mouvement des forces démocratique de la Casamance (Mfdc) à Banjul, entre autres, ceux de Salif Sadio, du colonel Lama Sambou qui a ses bases tout au long de la frontière avec la Gambie et de César Attoute Badiate. Les différents commandements contactés par Rewmi quotidien n’ont pas voulu démentir cette information. Mais, selon les fractions rebelles, « des rencontres régulières se tiennent, depuis trois mois, avec des émissaires du président gambien, pour unifier le mouvement et travailler au retour de la paix en Casamance
».

Selon un député gambien, proche de Jammeh, une rencontre est bien prévue entre Macky Sall et les différents chefs rebelles, en Gambie, depuis jeudi. Ils seraient même logés à l’hôtel « Pam Grow », non loin de la prison centrale de Banjul. Et la présence dans la délégation gouvernementale sénégalaise des ministres des forces armées et des Affaires étrangères et de personnalités clés dans le processus de paix en Casamance, œuvre pour la confirmation de la rencontre. Autres présences remarquables, celles du ministre Benoit Sambou, originaire de la Casamance.

En décembre dernier, le président gambien était très impliqué dans la libération des huit soldats sénégalais, en envoyant dans le maquis ses ministres. Cette deuxième visite du président Macky Sall va, certainement, permettre de dissiper les malentendus entre les deux pays.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter