Sénégal : face au Covid-19, Macky Sall abandonne les élèves à eux-mêmes

Le Président du Sénégal, Macky Sall

Au Sénégal, alors que la reprise des cours, pour les classes d’examens, notamment les Cours Moyens deuxième année, les Troisièmes et les Terminales, est prévue pour ce mardi 2 juin 2020, l’Etat semble avoir abandonné les élèves et enseignants à eux-mêmes, au vu des maigres moyens de protection contre le Coronavirus mis à la disposition de certains établissements.

Après plus de deux mois d’interruption, du fait notamment du Coronavirus qui a débarqué au Sénégal, le 2 mars 2020, avec un premier cas importé de la maladie, les écoles sénégalaises vont rouvrir leurs portes, ce mardi 2 juin 2020. La décision, qui a été prise par le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, le 11 mai dernier, avait déclenché une polémique.

Dotation de l’école Sainte Anne en matériel de protection

En effet, beaucoup de parents d’élèves étaient d’avis que rien ne pressait en ces temps de Coronavirus. Préoccupés par la santé de leurs enfants, les parents d’élèves en classe d’examen, appelés à reprendre les cours ce 2 juin, étaient d’avis qu’il aurait été plus judicieux de différer cette reprise, le temps de contenir la maladie qui continue de progresser dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Entrée du Collège Saint Gabriel

A l’époque, d’ailleurs, beaucoup d’internautes avaient du mal à comprendre que le Président Sall ferme les frontières, écoles, lieux de culte et autres lorsque le Sénégal avait détecté seulement 10 cas de Coronavirus, et les rouvre alors que la barre des 1500 cas était largement dépassée. Aujourd’hui, le Sénégal compte 3 645 cas de personnes détectées positives au Covid-19, pour 1 801 guérisons et 41 décès.

Futs pour le lavage des mains au Collège Saint Gabriel

Et c’est au moment où la maladie commence à inquiéter au Sénégal que les autorités ont décidé d’envoyer les élèves, ceux qui sont en classe d’examen, à l’école. Alors que la maladie a enclenché une progression des plus dangereuses au Sénégal, voilà que les moyens pour faire face font défaut dans beaucoup d’écoles. Certains établissements, comme l’école Sainte Anne, ont reçu comme dotation : 2 thermoflashs, 5 bouteilles de lessive et quelque 8 flacons de gel hydroalcoolique pour une centaine d’élèves.

Une partie du matériel anti-Covid à la disposition du Collège Saint Gabriel

Pour d’autres établissements comme le Collège Saint-Gabriel de Thiès (70 km de Dakar), pour 500 élèves à protéger, l’Etat a remis 8 thermoflashs, 24 bouteilles de lessive, 20 flacons de gel hydroalcoolique (pour 24 classes), 2 bassines, 2 futs d’eau, un seau de savon liquide. Seuls les masques sont en quantité raisonnable, puisque 2 524 unités ont été livrées au Collège. C’est le constat fait par AFRIK.COM, sur place, ce lundi 1er juin, dans l’après-midi.

Une partie du matériel anti-Covid à la disposition du Collège Saint Gabriel

Dire que cette situation est la partie visible de l’iceberg. Car certaines écoles manqueraient de tout : eau, toilettes… Quant au matériel de lutte contre le Covid-19, n’en parlons même pas. Et c’est dans ces conditions que les autorités sénégalaises veulent que les élèves reprennent le chemin de l’école au moment où le Covid-19 dicte sa loi au Sénégal.

Deux bassines pour recueillir l’eau issue du lavage des mains