Sénégal : Cheikh Bethio Thioune arrêté pour meurtre

Le guide religieux mouride Cheikh Bethio Thioune a été interpellé lundi soir suite aux meurtres de deux de ses disciples. Il a été placé en garde à vue à la gendarmerie de Thiès, au nord-est de Dakar.

Cheikh Bethio Thioune est dans une sale affaire. Le guide religieux mouride à la réputation sulfureuse a été interpellé lundi soir puis placé en garde à vue à la gendarmerie de Thiès au nord-est de Dakar, suite à la découverte des dépouilles de deux de ses talibés (disciples, ndlr), a confirmé l’agence de presse sénégalaise (APS). Onze de ses disciples ont également été arrêtés.

Selon Ibrahima Ndoye, le procureur de Thiès chargé de l’enquête, les deux victimes Bara Sow et Ababacar Diagne ont été battues à mort sur ordre du guide religieux qui souhaitait qu’ils soient corrigés. Les victimes qui avaient été bannies par ce-dernier se rendaient à son domicile pour lui porter à nouveau allégeance et bénéficier de ses prières. Mais une quinzaine de talibés les ont pris à partie, les empêchant d’accéder à la résidence. Après avoir été tués, les deux jeunes hommes ont été enterrés à 1,5 km du village de Samba Laobé. « Aucune liberté ne permet de violer la sacralité de la vie humaine », a rappelé le procureur, ajoutant que « la justice ne peut admettre ce type de comportement, pour ôter la vie à des citoyens, avec une violence inouïe et barbare ». L’enquête se poursuit pour indiquer le degré d’implication du guide religieux dans ces meurtres, a précisé le procureur. Plusieurs de ses disciples ont manifesté ce mardi matin dans les rues de Thiès pour protester contre l’arrestation de leur marabout. La manifestation a rapidemment été dispersée par les gendarmes.

« Béthio, la chute ! »

L’interpellation de Cheikh Bethio Thioune a fait l’effet d’une bombe. L’affaire est à la une de la presse sénégalaise qui a multiplié les commentaires. « Béthio, la chute ! », a titré le journal L’Enquête. Et le journal de s’interroger : « Qui l’eut cru ? », « A qui le tour ? car il y a beaucoup qui devraient répondre de leur acte ou présumé acte mais qui sont en train de se pavaner en toute liberté ». Même son de cloche pour La Tribune qui titre « Le monde s’effondre sur Béthio Thioune ». Son concurrent L’Observateur va même plus loin, indiquant que le guide religieux a été « déshabillé par le Procureur Ibrahima Ndoye ». Le quotidien qui ne mâche pas ses mots ajoute « sur ordre de Bethio Thioune, les corps de Bara Sow et Babacar Diagne ont été traînés sur 1,5 km dans la brousse avant d’être enterrés dans des trous de rat ».

« Le guide des thiantacounes risque gros »

« Macky à l’épreuve de l’affaire Béthio », lit-on sur la une de Walfadjri. Le quotidien se demande, quant à lui, « jusqu’où ira la justice sénégalaise dans le dossier Cheikh Béthio Thioune ». Le journal met notamment en exergue le soutien apporté par le guide religieux à Abdoulaye Wade lors des présidentielles de 2007 et 2012. « Il y a de fortes chances que le nouveau régime de Macky Sall, qui tient entre ses mains la première affaire judiciaire, ne fléchisse pas face aux pressions des chefs religieux qui pourraient être tentés d’intercéder pour Cheikh Béthio Thioune et ses disciples (…) », indique Walfadjri. « Le guide des thiantacounes (le nom de son groupe religieux, ndlr) risque gros face à un régime qui a juré de mettre fin à l’impunité au Sénégal », ajoute le journal. Cette promesse sera-t-elle tenue ? Les Sénégalais qui suivent minutieusement le déroulement des évènements attendent les nouvelles autorités au tournant.

Si l’implication de Cheikh Béthio Thioune dans cette affaire est prouvée, elle pourrait bien bousculer les mentalités dans un pays où les guides religieux sont « intouchables », bénéficiant d’une immunité infaillible en raison de leur statut.