Sénégal, Audition du maire de Dakar : quatre proches de Khalifa Sall arrêtés

Au Sénégal, quatre proches du maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall ont été arrêtés, ce mercredi, alors qu’ils réclamaient la libération de l’édile de la ville incarcéré à la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss depuis six mois.

Alors que la commission ad hoc, chargée de statuer sur la demande de levée de l’immunité parlementaire du maire de Dakar introduite par le procureur de la République du Sénégal, doit auditionner Khalifa Sall, quatre proches de l’édile de la ville de Dakar ont été arrêtés, ce mercredi 22 novembre 2017, suite à une manifestation devant la prison de Rebeuss où le député est incarcéré depuis six mois.

Les pro-Khalifa contestaient l’emprisonnement-même et les conditions de détention de leur leader, et réclamaient sa libération. C’était sans compter avec la police sénégalaise qui a dispersé l’attroupement par des jets de grenades lacrymogène. Dans la foulée, quatre proches du maire de Dakar ont été arrêtés : trois femmes et un homme. Une pro-khalifa aurait été blessé par une grenade lacrymogène reçue en plein crâne. Il s’agit de Fatou Gassama Fall, chargée de communication du FSD/BJ, parti d’opposition.

En 48 heures, le maire de Dakar a reçu deux convocations servies par la commission ad-hoc chargée de statuer sur la demande de levée de son immunité parlementaire. Suivant le Procureur, le Doyen des juges a rejeté la requête aux fins de libération d’office introduite par les conseils du maire de Dakar.

Khalifa Sall est en prison depuis 6 mois. Il lui est reproché la « mauvaise gestion » de la caisse d’avance de la ville de Dakar.