Sénégal : 43 kg de drogue d’une valeur de 3 milliards FCFA saisis

Les agents du Bureau des Douanes ont effectué, la semaine dernière, une importante saisie de drogue de synthèse sur un chargement de marchandises en provenance du Mali, mais aussi à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor. L’attention des agents de Douanes a été attirée par des colis suspects.

(De notre correspondant à Dakar)

Selon le Bureau des Relations publiques et de la Communication, c’est à l’aide d’une sonde métallique, que les agents se sont rendus compte que sous le beurre de karité et les flacons de cosmétiques, étaient minutieusement dissimulés des sachets, qui au premier regard, laissaient croire qu’il s’agissait de médicaments contrefaits. Mais ayant remarqué que les sachets ne portaient aucune inscription permettant d’identifier le type de médicament, les agents des Douanes se sont résolus, dans un premier temps, à utiliser le kit de test de drogue qui a réagi positivement.

Une femme d’affaires activement recherchée

La présumée propriétaire de nationalité sénégalaise qui, aux dernières nouvelles, se trouve encore au Mali, est activement recherchée. Cette saisie record confirme que l’Afrique de l’Ouest est devenue également une zone de transit de la drogue de synthèse fortement prisée dans certains pays asiatiques. L’analyse d’échantillons prélevés sur les deux types de sachets a permis de confirmer qu’il s’agissait de deux types de drogue de synthèse dénommée « Amphétamine » et « Méthamphétamine » d’un poids total de 41,1 kilogrammes, pour une valeur globale de trois milliards cent soixante onze millions neuf cent soixante dix huit mille (3.171.978.000) francs CFA.

Des Ghanéens interpellés

La subdivision des douanes de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar a saisi 2,2 kilogrammes de cocaïne dissimulés dans un sac abandonné par son propriétaire et contenant du poisson séché ainsi que d’autres produits. L’opération a été menée avec les agents du Bureau des investigations criminelles et des stupéfiants (BICS), de la Direction du renseignement et des enquêtes douanières (DRED), aidés des chiens renifleurs gracieusement offerts à l’Administration des douanes par la Coopération française. La drogue saisie provenait du Ghana. L’enquête suit son cours. Selon nos informations, plusieurs personnes ont été arrêtées dans le cadre de l’enquête.

Les deux récentes saisies de cocaïne effectuées par le service des Douanes sénégalaises revêtent une importance particulière, dans la mesure où elles sont réalisées au moment où se déroule au plan mondial, une opération anti-drogue dénommée « Westerlies » et supervisée par l’Organisation mondiale des douanes.