Séminaire contre les logiciels pirates en Algérie

Il y a trop de piratage informatique en Algérie. Microsoft s’associe avec les entreprises Salim et le bureau d’études Data-Net pour organiser un séminaire sur ce sujet. Et pour annoncer des mesures répressives.

 » On veut rentrer dans une phase de professionnalisation et l’unique moyen est d’obtenir une certification et une normalisation des organismes habilités « , explique Nacer Eddine Amrioui, un des trois fondateurs des Entreprises Salim. Microsoft cherche des partenaires fiables en Algérie. Et les entreprises Salim entendent donner toutes les garanties de fiabilité. Elles organisent le semaine prochaine un séminaire sur les réseaux d’information et les multimédia avec le concours de Microsoft et d’une entreprise locale, Data-Net. Au cours de ce séminaire, les intervenants mettront en exergue le piratage de logiciels en Algérie.

Windows 98 à 15 francs

 » Plusieurs étrangers viennent en Algérie pour s’approvisionner en logiciels à des prix défiant toute concurrence. Windows 98 est cédé à 150 dinars ! « , souligne Nacer Eddine Amrioui. Microsoft s’apprêterait à lancer, dans les mois prochains, une campagne policière et judiciaire contre les pirates informatiques avec l’aide de l’Etat algérien. Un des participants à ce séminaire confie que le géant américain a commencé son opération de lobbying auprès du ministère de la justice.

Rouiba, Silicon Valley. La ville de Rouiba, située dans la grande banlieue algéroise, commence à renaître économiquement grâce aux nouvelles entreprises qui viennent s’y installer.  » Nous travaillons énormément avec les grandes entreprises algériennes et les multinationales qui se sont implantées dans la zone industrielle de Rouiba. Nous formons pour eux des informaticiens et nous leur créons des sites Internet « , explique Amrioui, médecin reconverti dans les nouvelles technologies.

 » Les cybercafés, c’est nous aussi « , explique, très en verve, le cofondateur des entreprises Salim. Le prix d’installation d’un cybercafé clés en main revient à 850 000 dinars. Avec des logiciels non-piratés.