Schnappi, le petit crocodile égyptien qui a conquis l’Europe

« Schnappi das kleine Krokodil » (le petit crocodile), la chanson enfantine venue d’Allemagne, a conquis son pays d’origine et l’Europe en quelques mois grâce en partie à la Toile. Retour sur la sucess story d’une sympathique petite chanson dont le héros, Schnappi, n’est autre qu’un petit crocodile égyptien.

Qui ne connaît pas la chanson enfantine, Schnappi das kleine Krokodil (Schanppi, le petit crocodile, ndlr) ? Si c’est le cas, vous comptez encore parmi les rares personnes qui ne sont pas encore tombées sous le charme de ce petit crocodile égyptien qui a conquis, en quelques semaines, le cœur des Allemands. A l’origine de la chanson Rosita Blissenbach, une parolière allemande qui l’a composée voilà 10 ans. Elle sera remise au goût du jour avec la collaboration d’Iris Gruttmann, la tante de Joy, 9 ans, celle qui prête sa jolie voix à Schnappi. Les trois femmes ne savent pas encore que grâce au net leur production connaîtra le succès qui est le sien aujourd’hui et qu’elle sera reprise un peu partout et à travers le monde. Notamment en France où l’album Schnappi und Seine Freunde, après le single, est sorti en août dernier.

La toile du succès

Nous sommes au début de l’année 2004, explique le magazine allemand Stern, le titre n’est alors disponible que sur deux petits CD quant un illustre inconnu – a fortiori bien intentionné – décide de mettre le morceau sur la Toile. Il fait ainsi le tour du pays car les Internautes se passent la mélodie qu’ils trouvent tous « mignonne ». Le succès virtuel finit par permettre aux productrices de signer un contrat avec Universal Music (Polydor). Le single sortira le 6 décembre 2004. Depuis le succès n’a cessé d’être au rendez-vous et la ‘Schnappimania’ ne cesse de s’amplifier. Les petits et les grands Européens sont conquis, à l’instar de la planète qui découvre la jolie chanson.

Car on ne se lasse pas d’écouter la chanson Schnappi das kleine Krokodil, ni même de chanter à tue-tête le refrain. D’ailleurs, laissons-nous encore un peu aller… Vous êtes prêts : 1,2, 3, on y va !… »Ich bin Schnappi, das kleine Krokodil. Komm aus Ägypten, das liegt direkt am Nil » (Je suis Shnappi, le petit crocodile/ Je suis originaire de l’Egypte qui se trouve près du Nil, ndlr) …°] ». [Schnappi est un petit crocodile malicieux et gourmand né sur les bords du Nil dont le jeu favori est de saisir (d’où son nom, dérivé du verbe allemand ‘schappen’ qui signifie saisir) tout ce qu’il peut entre ses petites dents de saurien. Et comme tous les enfants, il joue jusqu’à épuisement.

Un adorable voix pour un sympathique petit saurien

Schnappi das kleine Krokodil, l’histoire de sa vie, sera pendant des semaines numéro un des charts allemand et autrichien et connaîtra un succès retentissant aux Pays-Bas où il sera également numéro un. Il en sera de même en Suisse, en Angleterre – la BBC, ABC et le Sun ont fait la part belle à Schnappi-, en Scandinavie, en Belgique, France et même au Japon. La succès story continue donc pour ce petit crocodile qui a réussi à dérider les politiciens allemands, sinon la vie politique du pays.

Ainsi en février dernier, pendant le carnaval, une véritable tradition en Allemagne, le costume de Schnappi avait fait sensation. A tel point que le ministre de l’Environnement, Werner Schnappauf, s’était montré déguisé en crocodile à la télévision bavaroise. De même, un pastiche de l’album de Schnappi (disponible depuis février 2005 en Allemagne) met en scène Gerhard Schröder dans la peau du crocodile. Il y évoque ses prétentions électorales alors que son parti socio-démocratique (le SPD) n’a pas le vent en poupe à l’approche des prochaines législatives allemandes. Les aventures du crocodile devraient, quant à elle, se poursuivre à la télévision. En attendant « Schni Schna Schnappi, Schnappi Schnappi Schnapp… »

 Visitez le site officiel de Schnappi