Scandale foncier au Sénégal : Macky Sall demande l’application de la loi contre Wade

Le nom de l’ancien président de la République du Sénégal, Me Abdoulaye Wade, est cité dans une affaire de scandale foncier. Des terres bradées à viles prix à l’ex-chef de l’Etat sénégalais et à l’ancien Président malien, Alpha Oumar Konaré entre autres personnalités. Informé de cette situation, l’actuel Président du Sénégal, Macky Sall, demande l’application de la loi dans toute sa rigueur contre toutes les personnes et structures impliquées dans ce scandale.

(De notre correspondant)

Abdoulaye Wade aurait bénéficié de 28.813 m2 à Saly Portudal (77 km de Dakar), au prix symbolique de 87 FCFA m2. Des terres attribuées à l’ex-Président sénégalais par son neveu, Ndiouga Sakho, alors PDG de la Société d’aménagement de la Petite côte (Sapco). Le rapport de la Commission de vérification des comptes et de contrôle des entreprises publiques a, selon L’Observateur, été déposé sur la table de Macky Sall depuis décembre 2012. Dans ce rapport, il a été précisé que sur le même domaine de Saly Portudal, l’ancien Président malien, Alpha Oumar Konaré, a lui aussi acquis un bail de 2.177 m2 à 230 FCFA le m2.

Ce rapport a heurté Macky Sall qui a demandé l’application de la loi dans toute sa rigueur contre l’ancien président de la République du Sénégal, Me Abdoulaye Wade, l’ex-chef de l’Etat malien, Alpha Oumar ainsi que toutes les personnes et structures qui ont acquis leur bail à des prix très en deçà du tarif normal hors-taxe fixé par l’Etat dans cette partie du Sénégal.

Lettre de Macky Sall au DG de la Sapco

Après lecture du rapport de la Commission de vérification des comptes et de contrôle des entreprises publiques, le nouveau DG de la Sapco, Dr Paul Faye, conscient de la sensibilité de cette affaire qui impliquait de fortes personnalités, avait adressé une correspondance au Président Sall. Dans la lettre-réponse n°60 PR/CAB/MESG/SGA/ECO/TDF, le Président Macky Sall précisait : « M. le Directeur général (de la Sapco), j’ai accusé réception de votre lettre et votre demande de faire appliquer le régime réel rencontre mon agrément ». Ayant obtenu l’onction du Chef de l’Etat, le nouveau DG de la Sapco a mis en œuvre la procédure de redressement des personnes et structures concernées.

Et conformément au Droit, Dr Paul Faye a, selon L’Observateur, envoyé des correspondances aux ex-Présidents Abdoulaye Wade et Alpha Oumar Konaré entre autres personnalités. Si la lettre adressée au Président Konaré est retournée à la Sapco pour défaut d’adresse, celle envoyée à Me Abdoulaye Wade est restée sans réponse, du moins pour le moment. Affaire à suivre.